AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'AVENTURE CONTINUE ICI ; http://mebeforeyou.forumactif.org/

Partagez | 
 

 Arrivera-t-on à parler comme de vrais adultes ? ∞ Jimmy Heartkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wayne Monroe
one of us
avatar

(FACE, ©) : AMANCANFLY
(MEETINGS) : 68
(AGE) : 30 ans

READ MY TEA LEAVES
(RPs) : Jimmy Heartkins - Riley Emerson & Léandre Dumas
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Arrivera-t-on à parler comme de vrais adultes ? ∞ Jimmy Heartkins    Dim 25 Oct - 23:27


- Jimmy Heartkins & Wayne Monroe -
Arrivera-t-on à parler comme de vrais adultes ?
--------------------

Les problèmes n'arrivent jamais seul, à peine avait-il comprit que Jimmy ne le reconnaissait pas qu'un nouveau client avait fait apparition pour lui proposer un projet bien alléchant. Il ne pouvait pas refuser une si belle opportunité ! En travaillant sur cette simple étude, il aura de l'argent pour la semaine à venir. Il pourra donc s'occuper de Jimmy à sa guise sans se préoccuper des finances. Par conséquent, il n'était pas souvent chez eux ces derniers temps, mais Wayne remarqua tout de même l’absence de sa moitié. Comment avait-il deviné ? Le jeune homme essayait de l'atteindre grâce au téléphone fixe de la maison durant la journée, il passait tous les jours à midi pour être sûr que son homme mangeait correctement, mais tous les jours il avait le droit à la même déception : la maison était vide, inhabitée. Cette affaire personnelle et de cœur le pesait de plus en plus, au point qu'il n'arrivait plus à faire ses nuitées correctement. Cette fatigue accumulée à un travail régulier et difficile dessinait le contour profond de ses yeux. Les cernes laissaient facilement deviné que cet homme était épuisé et à cran.

Lorsqu'il sortit de sa voiture pour rejoindre leur maison, il semblait bien plus léger. Le début du week-end le rendait de bien bonne humeur. La raison est telle que Wayne pouvait enfin se consacrer à son couple, du moins à ce qu'il en reste. Avant de s'attaquer aux problèmes, il comptait aller se reposer pour reprendre de la force et donc éviter à Jimmy d'être face à un visage aussi fatigué. Néanmoins, rien ne se passa comme prévu. La porte d'entrée était ouverte et la seule personne qui avait la clef de la maison, c'était son homme. Etant persuadé que ça soit lui, Wayne ralentit la cadence de son pas. Il ferma discrètement la porte derrière lui, afin que l'homme, son homme ne le fuit pas intentionnellement. Subitement, il sentit le stress grimper en lui, mais aussi son coeur battre à mille allure frappant ses veines de toute part. Cette situation avait pris une telle ampleur que les émotions emmagasinés ne tarderont pas à sortir tôt ou tard. Ne voulant nullement louper sa chance, il prit ses précautions en fermant la porte à clef derrière lui. Certainement que Jimmy allait lui en vouloir, mais il fallait qu'ils aient cette discussion et pas plus tard que maintenant. La solution la plus convenable n'était pas de s’enfuir, mais d'affronter la réalité.  

Malgré qu'il se sente terriblement mal à l'aise, l'amour le fit gravir la distance qui les séparaient. Wayne allait devoir user de ses compétences et de son âge pour tenter de l'amadouer. Il le savait avant même d'entrer dans la pièce. Arrivé à ses côtés, il déposa sa petite valise à terre, faisant bien évidemment du bruit afin de marquer sa présence. La plus grande peur de Wayne était que son homme fasse sa valise définitivement, les yeux du jeune homme scrutèrent donc automatiquement les faits et gestes de Jimmy afin de confirmer si ce doute était réel ou non.

« En voilà une surprise, ça fait longtemps que tu es là ?! »

Par la suite, il marqua une pause afin d'analyser la réaction de sa moitié. Ainsi il espère deviner la suite des événements d'un simple regard. Jimmy avait beau ne plus le connaître, lui connaissait son homme plus que quiconque. 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivera-t-on à parler comme de vrais adultes ? ∞ Jimmy Heartkins    Lun 26 Oct - 20:48


- Arrivera-t-on à parler comme de vrais adultes ? -
We can be happy in the future or we can be angry about the past.
--------------------
Jimmy ne savait pas pourquoi il était là, dans cette maison qu'il ne reconnaissait même pas. Il était dans sa chambre louée lorsque son regard se fixa sur ces clefs qu'il ne se souvenait pas avoir eu en sa possession. Elles le narguaient alors qu'il était en plein doute sur sa vie. Et, finalement, le jeune Heartkins avait décidé de se laisser tenter et d'aller visiter cette maison qui était la sienne. Étrangement, il retint son souffle lorsqu'il tourna la clef dans la serrure de la porte d'entrée comme s'il allait découvrir la pire nouvelle  de sa vie. Jimmy ne savait pas à quoi s'attendre et encore moins s'il sortirait en meilleur état après cette inspection imprévue. Il commença par faire quelques pas dans l'entée, découvrant une maison qui lui plaisait d'un premier regard observateur. Il était seul et c'était mieux ainsi. Ce Wayne, bien que volontaire et attachant, le rendait nerveux. L'infirmier ne le reconnaissait pas. Il l'avait oublié et tout le monde semblait vouloir lui rappeler que lui et cet homme formait un couple heureux. Il ne doutait pas des propos de ces amis et connaissances, ni des autres dont il ne se rappelait pas le moindre détail. Mais personne ne pouvait se mettre à sa place et comprendre la difficulté qu'une amnésie pouvait provoquer au quotidien.

Jimmy prit donc de l'assurance et marcha dans les premières pièces, s'attardant sur des objets insignifiants mais qui lui rappeler des souvenirs lointains. Rien de bien intéressant donc. Sauf que son médecin lui avait conseillé de stimuler son cerveau par des objets de son passé. Cette maison était selon lui le meilleur des endroits pour s'exécuter. Le jeune Heartkins commençait donc à fouiner, plus par curiosité que par réelle intention de retrouver la mémoire, mais il s'accrochait. Il le voulait et c'était son objectif en pénétrant ici. Silencieux depuis son arrivée, il se concentra alors sur le rebord de la cheminée où de nombreux cadres trônaient. Il attrapa le premier. Une photo de la famille Heartkins. Cette prise, il s'en souvenait encore très bien. Il avait à peine 16 ans sur la photo. Il sourit en reposant le cadre et s'attarda alors sur le suivant. Wayne et lui, amoureux. Il soupira. « En voilà une surprise, ça fait longtemps que tu es là ?! » Jimmy lâcha le cadre, surpris par l'arrivée de l'homme qu'il redoutait depuis sa sortie de l'hôpital.

« Je, je suis désolé. » Dit-il en se baissant pour ramasser la photo et le cadre qu'il venait de briser. Il commençait déjà à ramasser les bout de verre, confus et gêné d'avoir été surpris par un inconnu avec qui il n'avait aucun souvenir mais qui pourtant le connaissait plus que quiconque. Drôle de situation, à vrai dire. L'infirmier ne savait encore comment géré son trouble. « Je, je vais nettoyer. Ne vous inquiétez pas. » Il se mordit la lèvre. Le vouvoiement lui procurait un sentiment de malaise qui accentuait ainsi sa nervosité déjà grande et lisible. Le jeune homme osa enfin porter son regard sur Wayne. Il était si imposant et, en même temps, si réconfortant. Jimmy ne put retenir un sourire. Léger, gêné, mais bien présent. « Le médecin m'a dit que des objets de mon passé pourraient peut-être m'aider à retrouver la mémoire. Du coup, je suis venu. J'espère que ça ne...dérange pas. » Innocemment, Heartkins reposa la cadre à son emplacement. Même avec le verre brisé, il ne pouvait le garder entre ses mains. Et ce n'était qu'opportun de replacer un objet à sa place. Malheureusement pour lui, dans son effort de bien faire, le jeune homme se coupa avec les bouts de verres brisés qu'il tenait fermement dans sa main gauche. Il ne sentit pas immédiatement la douleur. Ce n'est que lorsque les premières gouttes de sang percutèrent le parquet du salon que ce dernier s'en rendit compte.
Revenir en haut Aller en bas
Wayne Monroe
one of us
avatar

(FACE, ©) : AMANCANFLY
(MEETINGS) : 68
(AGE) : 30 ans

READ MY TEA LEAVES
(RPs) : Jimmy Heartkins - Riley Emerson & Léandre Dumas
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: Arrivera-t-on à parler comme de vrais adultes ? ∞ Jimmy Heartkins    Lun 26 Oct - 23:07


- Jimmy Heartkins & Wayne Monroe -
Arrivera-t-on à parler comme de vrais adultes ?
--------------------

En ayant déposé la valise à terre, le bruit aurait dû alarmé Jimmy de la présence d'autrui, mais ce n'était point le cas étant donné que les photos absorbèrent toute son attention. Le plus âgé des deux n'avait pas voulu l'effrayer à ce point-là. Il en était presque désolé, mais il ne s'en excusa nullement. Aussitôt que la cadre tomba à terre, les deux hommes s'agenouillèrent pour ramasser les débris. En temps normal, Wayne lui aurait lancé un regard aguicheur et taquin, mais la situation était bel et bien différente d'autrefois. «  Ne t'excuse pas,... ce n'est pas grave. » répondit-il simplement face aux excuses du plus jeune. Offensé par les secondes paroles, il ne prit même pas la peine de lui répondre quoi que ce soit. Le vouvoiement était une preuve supplémentaire que tout ceci n'était pas un cauchemar qui prendrait fin très bientôt.

Lorsque les morceaux de verre n'étaient plus à terre, il se releva d'un bond assez rapide marquant que ses muscles n'étaient pas là juste pour faire joli. Encore froissé par l'attitude automatique de son vis-à-vis, il ne répondit pas au regard de Jimmy bien qu'il aie très bien ressenti cette présence plus accentuée sur sa propre personne. Afin de calmer ses pensées négatives bien connues, il décida d'aller en cuisine pour prendre la poubelle afin de jeter les débris dans un endroit plus sécurisé.  Son petit côté maniaque permit de relâcher sa tension par lui-même, comme un grand. En repartant poser la poubelle après avoir débarrassé définitivement les bouts de verre, il entendit les propos intéressants. Jimmy eût la bonne idée de suivre les conseils du médecin. Ce soir-là, la chance était de son côté et il allait la saisir ! En commençant par installer une meilleure ambiance. Cependant son côté honnête ne prenait pas de pincette pour dire ce qu'il y avait à dire. « Non, tu peux rester,... Tu sais ici, c'est autant chez toi que chez moi, tu es et seras toujours le bienvenu. Mais par contre, je t'en supplie, cesse de me vouvoyer ! »  

Il dit cela tout en s'approchant de la belle personne qui n'était personne d'autre que Jimmy. Son regard, cette fois-ci, se déposa instantanément dans les siens. Les iris bleus chargé d'émotion scrutait son partenaire sans détour. Le fait d'avoir en quelque sorte une nouvelle personne face à lui, ne lui enlevait pas les sentiments qu'il avait toujours ressentis à son égard. Au contraire, Wayne se surprit de l'aimer encore plus. La crainte de le perdre l'habitait davantage. Avant l'accident, il avait ressenti ce besoin que Jimmy l'appartienne pour de bon, mais là, il n'avait plus du tout de contrôle sur leur couple ! Le plus jeune pouvait lui tourner le dos du jour au lendemain et c'est certainement cela qui lui certifiait son amour bien réel et plus puissant que jamais pour lui.

L'observant sur toutes ses coutures, il n'avait pas pu passer à côté de ce détail troublant. Jimmy s'était blessé ! Le sang salissait le magnifique parquet en bois. Sa façon d'être le poussa à lui prendre sa main, sans réfléchir une seule seconde aux conséquences. « Fais-moi voir. » La plaie était assez longue, mais pas profonde. En l'ayant pris par surprise, Wayne aura le temps de rapprocher ses lèvres de la blessure. Il comptait déposer un simple baiser afin d'éviter que le sang continue de couler à terre, le temps d'aller chercher un pansement. Evidemment que Jimmy pouvait réagir à cette interaction, car Wayne ne le forcera pas à accepter un tel acte.

Quel qu'il en soit la réaction de son compagnon, il décida de prendre soin de lui. Attentionné par nature, il serait impossible de se retenir. « Suis-moi, les pansements sont dans la salle de bain. » Wayne a pris la précaution de lui proposer de le suivre par pure méfiance. Le médecin avait beau lui recommander d'aller à la recherche du passé, ça ne voulait pas dire que son patient était totalement prêt ! Tout en se dirigeant dans la fameuse pièce, il décida de tenir encore un peu la conversation pour comprendre les intentions et les désirs de Jimmy. « Je... c'est peut-être trop tôt,... mais j'aimerais bien partager ce moment avec toi. » Il marqua une légère pause en tournant légèrement son visage pour voir si l'homme le suivait ou non. « À l'étage, j'ai différentes choses qui pourraient... t'aider. » Wayne avait buté sur le dernier verbe, car il voulait éviter de mettre la faute sur l'homme qui avait partagé cinq années de sa vie avec lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivera-t-on à parler comme de vrais adultes ? ∞ Jimmy Heartkins    Mar 27 Oct - 16:48

- Arrivera-t-on à parler comme de vrais adultes ? -
We can be happy in the future or we can be angry about the past.
--------------------
Jimmy était embarrassé. Il venait de briser un cadre, sans doute important aux yeux de Wayne. Il en était désolé, gêné. Sa maladresse le tuerait bien avant qu'il n'ait pas retrouver la mémoire. Il ne savait pas quoi faire, ni quoi dire. Il était désolé, tout simplement. « Ne t'excuse pas,... ce n'est pas grave. » L'infirmier ne se sentait pas mieux. Malgré tout, la gêne occasionnée par les débris du cadre s'estompa légèrement, surtout lorsque son soit-disant homme l'aida a ramassé ces conneries et qu'il décida de prendre les choses en main. Le jeune homme n'en pouvait qu'être ravi. Cette maison n'était pas la sienne alors il préférait rester dans son coin et attendre. Attendre que le temps passe. Attendre que sa mémoire lui revienne. Attendre que les souvenirs de Wayne réapparaissent. Jimmy avait peur, peur de ce qu'il pourrait découvrir. Pourtant, cet homme ne semblait pas être le plus dangereux. Il était même très avenant le concernant. Heartkins ne savait quoi en pensait. Il était même complètement paumé.

« Non, tu peux rester,... Tu sais ici, c'est autant chez toi que chez moi, tu es et seras toujours le bienvenu. Mais par contre, je t'en supplie, cesse de me vouvoyer ! » Il se passa une main dans le cheveux. Le vouvoyer était un signe de respect et de politesse envers des personnes que Jimmy ne connaissais pas. Et il ne connaissait pas ce Wayne Monroe. Pour autant, il comprenait parfaitement la situation. Cela ne devait pas être facile pour lui non plus. Au vu des évènements, il réagissait même plutôt bien. Le jeune homme ne pouvait que lui en être reconnaissant. Sa patience était un signe de maturité et d'amour. Mais Jimmy n'avait pas la force de lui poser des questions sur leur vie commune passée. Pour le moment, il se focalisait uniquement sur sa blessure. Et bien que peu importante, elle lui tirait quelques grimaces. Le trentenaire lui attrapa la main. « Fais-moi voir. » Le jeune homme se laissa faire car, étrangement, il se sentait en sécurité. Ce sentiment lui procurait même une sensation de bien-être qu'il n'avait pas ressenti depuis des jours. « Suis-moi, les pansements sont dans la salle de bain. » L'infirmier ne disait rien et suivait son interlocuteur sans poser de questions. Il avait besoin de soins et partir serait une réaction inappropriée.

« Je... c'est peut-être trop tôt,... mais j'aimerais bien partager ce moment avec toi. » Jimmy redressa son visage, fixant la prunelle des yeux de son aide-soignant. Il en venait même à penser que son regard était des plus séduisants. Autant dire que c'était une grande avancée pour lui qui l'avait rejeté à l'hôpital. « À l'étage, j'ai différentes choses qui pourraient... t'aider. » L'aider. Ce mot paraissait lourd de sens dans le bouche du plus vieux mais Heartkins était soulagé bien qu'il soit venu dans le seul but de faire cet exercice seul. Cependant, l'idée de le faire avec Wayne ne lui déplaisait pas. Il était doux et gentil, idéal pour lui venir en aide à l'heure actuelle. « D'accord. » Répondit-il en entrant dans la salle de bain et en passant sa coupure sous l'eau. Il grimaçait mais ce n'était rien comparé à ce vide qu'il ressentait dans sa tête. Son amnésie le torturait plus que sa blessure à la main. Il était donc prêt à faire tout son possible pour retrouver la mémoire, quitte à s'associer avec un inconnu. « Et merci. Vous n'êtes... Tu n'es pas obligé de faire ça. Je peux me débrouiller tout seul, tu sais. » Jimmy ne voulait pas être un poids. Un poids lourd qui plus est. Son handicap menait la vie dure à Wayne et il ne voulait pas que ce dernier se sente dans l'obligation de l'aider. « T'es déjà sympa de me soigner. Je ne voudrais pas te faire perdre ton temps avec mes problèmes. Je me doute que tu dois avoir autre chose à faire. » Jimmy se raclait la gorge, perturbé par ces imprévus qui s'enchainaient sans qu'il ne puisse rien contrôler. Il perdait pieds mais Wayne était là, prêt à le rattraper dans sa chute.
Revenir en haut Aller en bas
Wayne Monroe
one of us
avatar

(FACE, ©) : AMANCANFLY
(MEETINGS) : 68
(AGE) : 30 ans

READ MY TEA LEAVES
(RPs) : Jimmy Heartkins - Riley Emerson & Léandre Dumas
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: Arrivera-t-on à parler comme de vrais adultes ? ∞ Jimmy Heartkins    Mar 27 Oct - 21:05


- Jimmy Heartkins & Wayne Monroe -
Arrivera-t-on à parler comme de vrais adultes ?
--------------------

Spontané, Wayne avait pris soin de Jimmy comme il l'avait toujours fait. Pourtant, il était totalement conscient de la perte de mémoire du plus jeune. Sans le savoir, il avait pris un énorme risque en agissant ainsi ! Loin de ces soucis-là, pour le moment, ce contact physique entre eux deux semblait avoir conquis Monroe en vue du charmant sourire qui s'échappa de ses lèvres.

En prenant la direction de la salle de bain, il en était d'autant plus rassuré. Jimmy le suivait sans même ronchonner. Désormais, il lui avait donné sa totale confiance au point où il ne doutera plus d'une quelconque probabilité de fuite de sa part. Il fût également ravi d'avoir une réponse positive et cette joie cachait drôlement bien ses cernes. La présence de Heratkins anéantissait visuellement la fatigue accumulée en lui. Wayne lui lança même un mauvais regard amical et empli de défis lorsque son vis-à-vis se trompa dans la formulation de sa phrase. À peine avait-il tourné son visage pour le taquiner, que Jimmy se corrigea de lui-même. Apparemment le plus jeune des deux étaient plein de bonne volonté ! « En effet, je ne suis pas obligé de faire quoi que ce soit, mais je ne laisse jamais tomber mes amis,... et encore moins toi, " mon petit coeur ". » Il se trompa allègrement et s'en excusa immédiatement. « Pardon,... je n'aurais pas dû, c'est sorti tout seul. » Il lui donnait parfois ce pseudonyme en français qui faisait référence au début du nom de sa famille. Le métier de traducteur-interprète lui permettait d'utiliser aisément des mots qu'il connaissait. Ce genre d'habitude était dur de changer, surtout lorsque Wayne cherchait à lui faire comprendre quelque chose et à le taquiner.

Tout semblait aller pour le mieux jusqu'ici et pourtant, Wayne semblait à nouveau contrarié. Ses traits se durcirent aussitôt que son partenaire avait fini de parler. Apparemment cette montagne de muscle savait bel et bien exprimé ses émotions sans aucun détour particuliers. Malgré tout, il se retient et ça se voyait, il cherchait à trouver et à utiliser les bons mots. Le fait de chercher la trousse de secours dans la pharmacie lui permettait de gagner un temps considérable.« Ton doigt... » Chuchota-t-il pour attirer l'attention du plus jeune.

Wayne garda le silence jusqu'au moment où il allait désinfecter la plaie avec un peu d'alcool. « Tu ne me feras jamais perdre mon temps. Je suis fortuné et comblé de t'avoir à mes côtés, aujourd'hui. » Reprit-il d'une voix plus imposante. Dès qu'il reprit sa respiration, il continua de parler. Le ton de sa voix se fit plus dur, mais derrière ces mots étaient cachés une quantité considérable d'amour. « Par contre j'ai d'autres choses à faire que de m'inquiéter pour toi ! Pourquoi tu ne m'as rien écrit ? Je ne sais même pas où tu dors ! » Déclara-t-il tout en enveloppant le doigt du blessé dans le pansement. Contenant jusqu'à alors ses émotions, il ne se rendit même pas compte qu'il avait serré trop fort le bandage. Sur la lancée, il eût besoin de développer ses ressentiments. Il sentit même la nécessité de le regarder en lui parlant. « Je suis si agité, nerveux, anxieux,... et si préoccupé que je n'arrive plus à dormir sans ta présence. Je n'ai même plus faim, tellement je suis tendu comme un arc. Tu as fait comme si je n'existais pas alors que d'habitude, on se dit tout ! Je sais que tout ceci n'est pas de ta faute !... Mais... » Depuis l'accident, Wayne n'avait parlé à personne de ses problèmes. Le visage de son ami, de son amant et de son amoureux lui avait déclenché cette folle envie de sortir ce qu'il avait dans le sac. Fatigué, heureux, fâché, il escaladait le mur des émotions en très peu de temps. Les larmes lui montèrent aux yeux, mais par respect pour Jimmy, il sentit le besoin de s'arrêter dans son élan. Son regard contrarié et attristé s'éloigna alors enfin de lui.  

« Je ne suis qu'un idiot,... oublie donc ce que je t'ai dit... tu n'es pas venu pour cela.» Complètement désorienté, il lui tourna le dos machinalement afin de ranger la trousse dans la petite armoire. Puis, il échangea un dernier regard avant de s'échapper de la salle de bain. Wayne avait l'impression d'étouffer dans cette petite pièce, il était temps de monter à l'étage.  « Maintenant que j'y pense, il faut que je te montre une photo ! » Dit-il afin d'essayer de détendre l'atmosphère.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivera-t-on à parler comme de vrais adultes ? ∞ Jimmy Heartkins    

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivera-t-on à parler comme de vrais adultes ? ∞ Jimmy Heartkins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ME BEFORE YOU. :: writing history. :: GAME OVER-