AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'AVENTURE CONTINUE ICI ; http://mebeforeyou.forumactif.org/

Partagez | 
 

 See you again # Ryatt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: See you again # Ryatt   Dim 4 Oct - 23:46

Riley ∞ Wyatt
See you again
Pour être totalement honnête, je ne détestais pas mon travail. Bien que frustré parfois par ces lieux, j’aimais m’y rendre chaque jour. Entrer dans ce grand entrepôt était presque apaisant. J’adorais l’odeur de la gomme des pneumatiques neufs. Etrangement, cela me mettait en confiance. C’était une senteur qui m’était agréable depuis toujours et qui m’aidait à me détendre, aussi fou et aussi junkie cela puisse paraitre. La matinée était bien avancée et nous avions rangé un tas de pièces. J’avais trainé un peu partout, et rangeait à présent les nouveaux sapins odorants auprès des caisses. C’était le truc le plus commercial de tout le magasin sans doute. Mettre ce genre d’article à un prix pas bas du tout, tout près des caisses et pousser ainsi les gens à l’achat. Cette fois, je fronçais les narines. Je détestais l’odeur des sapins à l’orange. Ça me donnait la nausée à vrai dire de déballer les cartons de sapins à l’orange. Alors je les ouvrais en premier et les laissait empuer l’autre côté des caisses avant de m’y attaquer. Jamais en dernier, sinon ça me ruinait ma journée d’avoir l’odeur sur moi pour le restant de mon poste. Je décidais d’ouvrir les noir et violets pour la fin, ils sentaient super bons. D’ailleurs, je m’en mettais un de côté. Cela ferait du bien à la bagnole familiale un petit sapin de ce genre. Puis, j’avais -40% sur ce genre d’articles alors il fallait bien en profiter. Je n’eus pas le temps d’encaisser mon sapin que plusieurs clients se pressèrent à ma caisse. Avec le sourire et des conseils avisés je m’occupais de leur achat de façon plutôt machinale.

Totalement concentré sur mon travail, je ne remarquais pas qu’une silhouette féminine venait de pénétrer dans le magasin. Plusieurs jeunes hommes tournèrent la tête, mais je n’y prêtais pas attention. Trop occupé à convaincre un vieil homme qu’il n’avait pas besoin d’acheter des balais d’essuie-glace derniers cris pour la poubelle qu’il se trimballait. Après cinq minutes à lutter afin qu’il ne se ruine pas, j’abandonnais. Tant pis pour lui, je l’avais prévenu, je ne pouvais pas faire qu’il se résolve à prendre la bonne décision non plus. Encaissant les deux clients suivants rapidement, je relevais la tête après avoir encaissé un homme pour des essieux et restait bête un moment. Elle était là. Surpris, je la détaillais comme si je la voyais pour la première fois. Aussi brune que dans mes souvenirs, ses cheveux longs tombaient telle une cascade sur ses épaules. Son visage poupin me donnait envie de la faire sourire encore et encore. Je n’avais pas prêté beaucoup d’attention à sa taille, toutefois de l’autre côté de la caisse elle me semblait petite cette fois. Le ramdam qu’elle avait fait avec les pots prenait tout son sens. Elle n’avait pu les atteindre. Hanté par ses prunelles envoutantes je n’avais pas cherché à rationaliser le moment un seul instant. La vérité venait juste de s’imposer à elle-même. Elle était mignonne, surtout avec son air concentré qui me donnait envie de dire n’importe quelle bêtise. Toutefois, je me contrôlais me contentant d’un sourire en coin, taquin. « Bonjour, vous venez récupérer le pot je suppose ? » lui demandais-je vérifiant rapidement qu’il n’y avait personne après elle. C’était le cas, tant mieux, j’avais le loisir de trainer en m’occupant d’elle si je le souhaitais. Je reportais ensuite mon regard sur mon ordinateur et cherchais dans la base de données des commandes reçues. Pots, chevrolet. Je souris et relevait la tête vers elle en m’emparant d’une paire de clé. « C’est bon on l’a bien reçu, il est en réserve. Vous avez besoin d’autre chose, avant qu’on aille vérifier que c’est ce que vous voulez et que je vous le charge ? » lui demandais-je appliquant les règles de politesses types de la boites mais ne cessant de la regarder tout en tentant de ne pas la fixer pour ne pas avoir l’air d’un type louche.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
 
See you again # Ryatt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ME BEFORE YOU. :: writing history. :: GAME OVER-