AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'AVENTURE CONTINUE ICI ; http://mebeforeyou.forumactif.org/

Partagez | 
 

 lexie&adriel + finalement ce ne sera pas une surprise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: lexie&adriel + finalement ce ne sera pas une surprise   Lun 21 Sep - 19:39


- lexie & adriel -
finalement ce ne sera pas une surprise
--------------------
Les nausées, les envies d’aller aux toilettes plus que pressante sans cesse, les cauchemars suite à la disparition de Caleb, je pensais avoir passé la liste de tout ce qui était susceptible de me faire mal dormir la nuit. J’étais passée au travers de chacune d’entre elles aussi bien que possible, étant toujours capable le lendemain de faire ce que j’avais à faire, la seule différence quotidienne étant que j’étais fatiguée rapidement le soir venu et que j’allais me coucher relativement tôt et ce, dès que j’en avais l’occasion. La soirée de la veille n’avait pas fait exception à la règle; dès que j’étais rentrée chez moi après mon dernier rendez-vous, je m’étais préparé un plat à la va-vite – un restant de pâtes, en gros – je m’étais douchée et finalement, après avoir regardé la télévision pendant une heure, j’étais allée dormir. Pour la première fois depuis un bail, je m’étais endormie sans aucun problème, mais contrairement aux nuits précédentes où le problème n’était pas de me réveiller la nuit, mais plutôt prendre le temps de trouver le sommeil, je me réveillai brusquement alors que tout était sombre dehors, ne comprenant pas pourquoi dans un premier temps. Tout était calme, et je ne pensais pas avoir fait quelconque mauvais rêve. Me disant que ce n’était que passager, je tentai de me retourner et me rendormir, mais sitôt, je compris ce qui n’allait pas; une douleur au ventre m’assaillit soudainement, si bien que je ne sus faire autrement que de lâcher un cri de douleur en posant ma main à l’endroit où grandissait le bébé que je portais depuis presque six mois maintenant. Mon cri se transforma en grimace, mais rapidement, je réitérai malgré moi, en venant même à me tortiller dans le lit. Prise de panique à l’idée que quelque chose ne tourne pas rond avec le fœtus – parce qu’après tout, ce bébé, j’allais le donner en adoption au meilleur ami de Caleb, je me devais de le lui remettre en santé – je pris mon téléphone, tremblante, cherchant qui appeler pour m’aider. Je n’avais pas le choix, après tout, j’étais seule, et clairement, je n’allais pas commencer à arpenter les couloirs de mon immeuble pour trouver de l’aide. Pendant un instant, l’envie me prit d’appeler Adriel, mais je me ravisai rapidement; non seulement, il travaillait cette nuit si mes souvenirs étaient bons mais de plus, je ne voulais certainement pas le faire paniquer, même s’il était quand même la personne que j’aurais voulu pour me réconforter, à défaut d’avoir mon défunt fiancé. Finalement, mon choix s’arrêta sur ma voisine de palier. Elle et moi avions appris à faire beaucoup connaissance ces derniers mois, et parce que toutes deux étions seules, nous en étions venues à nous promettre de nous aider l’une et l’autre en cas de besoin. Normalement, je n’aimais pas qu’on vole à mon secours mais là, je n’avais pas le choix. Je ne savais pas ce qui se passait, mais je savais que je ne pouvais pas rester ainsi, c’était certain. Je l’appelai donc, et au bout de trois sonneries, elle me répondit dans une voix endormie. Culpabilisant momentanément de l’avoir tirée du sommeil, je finis toutefois bien rapidement de la réveiller quand je lui expliquai ma situation. Sans attendre plus longtemps, elle me dit qu’elle appelait une ambulance, que je ne devais pas bouger. La remerciant de son aide, je tentai tant bien que mal de m’habiller malgré tout, ne me voyant clairement pas aller aux urgences avec une tenue de nuit. Finalement, j’avais réussi à enfiler un jean et un t-shirt ample avant que les secours n’arrivent, m’emmenant dans l’ambulance pour me transporter à l’hôpital sans même me donner quelconque idée de ce qui se passait, ne m’aidant certainement pas à me calmer pour le coup, c’était sûr et certain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: lexie&adriel + finalement ce ne sera pas une surprise   Mar 22 Sep - 15:07


Lexie & Adriel

Finalement ce ne sera pas une surprise
L’action. J’adorais cela, c’était le grand dam dans la vie de ma femme, de mon ex-femme devrais-je dire ? En réalité, je n’en savais strictement rien. Je ne savais pas ce qu’on était avec mon ex, après tout, elle était partie sans donner de note où la trouver ou où la joindre. J’étais comme un chiot abandonné, mais je ne disais rien. Je me devais d’être fort pour Lexie, pour qu’elle me laisse adopter son enfant et celui de mon meilleur ami Caleb. J’avais besoin de cet enfant, non pas pour me reconstruire, mais c’était comme indispensable pour moi de choyer l’enfant de mon pote. Je comprenais Lexie qui ne se sentait pas de le faire, il serait compliqué de faire autrement. Comment elle devait supporter le fait d’être enceinte de l’homme qu’elle aimait et qui était mort ? Bon après le garder aurait été une bonne chose, car c’était tout de même un peu, enfin énormément une part de Caleb. Mais, je n’allais pas remettre les choix de la jeune femme en doute, elle était bien assez intelligente pour avoir pensé à tout et surtout je n’irais pas mettre les pieds dans le plat, aucune envie de me faire éjecter en une seconde top chrono. Le travail m’appelait, j’avais pris une petite pausé après mon intervention, mais il était temps de m’y remettre à présent, et fini de penser à toute cette vie personnelle qui me traumatisait un peu. Bref, je remontais en ambulance avec les ambulanciers avec qui j’avais l’habitude de partir en tant que chirurgien urgentiste. Je laissais le conducteur conduire, alors que je commençais à remplir les papiers avec les renseignements que la centrale nous avait transmis sur l’appel qu’ils avaient eu. Autant dire, que une voiture coincé dans un ravin avec un fond de vingt mètres, les deux passagers de la voiture avait plutôt intérêt à ne pas trop bouger, je ne savais pas ce qui retenait la voiture de bouger, alors il était sûr que cette chose allait finir par céder, sans réellement nous donner une heure exacte. Alors, on se dépêchait alors que l’hélicoptère était déjà en train de m’attendre dans les environs. Je devais descendre, je le ferais, j’en avais l’habitude et c’était dans ces moments-là où je me disais qu’il était aussi temps que je raccroche les gants de sauvetage pour ne pas laisser mon futur enfant seul pour l’avenir. Enfin, j’avais encore quatre mois pour profiter, je ne pensais pas mourir durant une intervention, tout au contraire, je ne pensais jamais à ce qui pourrait arriver quand je risquais autant ma vie. J’étais dans les airs, ne pensant plus à grand-chose mise à part aux personnes paniquait de la voiture, une mère et sa fille. Comme toujours la mère me demandait de prendre l’enfant en première, enfant une grande enfant de quinze/seize ans. Mais, non, je prenais la personne la plus lourde, puis la fille était coincée, je devais la décoincer, je devais prendre la mère, même sous ses demandes et le fait que me supplient je ne pouvais pas changer de personne. Accroché et tout, je la faisais remonter restant dans la voiture pour décoincer la fille presque inconsciente, je tentais de la réveiller, alors que je voyais à nouveau le filet revenir à nous, je l’avais finalement réveillé avec un grand mal, mais j’y étais parvenu. Bref, je l’attachais puis par la suite ce fût à mon tour, la voiture commençait à bouger, les secondes étaient de plus en plus émincés. Quand on s’envola dans les airs, la voiture dégringola au fin fond du gouffre. La fille avait beaucoup d’égratignure ainsi qu’une bonne commotion, la mère était juste choquée et inquiète pour son enfant. J’allais bientôt vivre ainsi, avec l’inquiétude qu’il arrive une chose grave à mon enfant. Autant dire, cela me faisait peur et c’était sans doute la seule chose. Enfin, arrivait à l’hosto, je su que Lexie était ici, arrivée en urgence avec une ambulance. Je me rendais à la salle d’examen où elle était cognant la porte, attendant qu’on me réponde

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: lexie&adriel + finalement ce ne sera pas une surprise   Lun 28 Sep - 18:02


- lexie & adriel -
finalement ce ne sera pas une surprise
--------------------
J’entendais les sirènes de l’ambulance, je sentais que parfois, le conducteur faisait des mouvements brusques, comme pour dépasser les gens qui n’allaient pas assez rapidement à son goût. Tout cela était destiné à me faire comprendre que le trajet vers l’hôpital serait rapide mais pourtant, il me sembla durer une éternité. Installée dans cette civière, incapable de bouger, incapable de demander quoi que ce soit aux ambulanciers concernant mon état de santé, je ne pouvais que me ronger les sangs, seule, et cela me faisait encore plus paniquer. Dans ces moments, je regrettais plus que jamais la présence de Caleb. Lui, il aurait su quoi faire, il m’aurait dit de ne pas paniquer et nous serions allés à l’hôpital ensemble. Il aurait su ce qui se passait avec son enfant en même temps que moi. Nous devions faire ça ensemble, tous les deux… Une larme roula sur ma joue à cette pensée, mais elle fut également suffisante pour me secouer et me convaincre que pleurer n’était pas la solution. Je tentai plutôt de me calmer, aussi difficile cela soit-il, mais avant que je puisse trouver un quelconque havre de paix dans cet habitacle restreint, l’ambulance s’arrêta, les portes s’ouvrirent, et sans toucher terre, je fus transportée à l’intérieur de ce milieu austère appelé un hôpital. Des visages défilèrent autour de moi, des mots se firent entendre, c’était le chaos total. Et puis, celui-ci s’arrêta soudainement quand j’entrai dans une petite pièce, où je me retrouvai avec un médecin. Celui-ci ayant probablement été briefé par les ambulanciers, qui avaient été mis au courant par ma voisine, il vint me dire que possible, une échographie serait faite. Pour le moment, mon cas n’était pas le plus urgent en ces lieux, et tant que je n’avais pas de pertes de sang, il n’y avait pas de raison de sonner l’alarme. Pour ma part, je n’étais pas de cet avis, mais puisque je n’étais pas l’experte, bien loin de là, je ne sus rien dire, le laissant alors sortir. Alors qu’il était sur le point d’ouvrir la porte pour la franchir, quelqu’un frappa sur celle-ci, et une nouvelle silhouette apparut dans mon champ de vision ; Adriel. À sa vue, mon cœur manqua un temps, et je demeurai bouche-bée. Pour tout dire, je ne pensais pas que je le verrais ici. J’étais au courant qu’il travaillait en ces lieux, même qu’il était de service ce soir, mais quelles étaient les chances qu’il sache que j’étais ici et qu’il vienne s’occuper de mon cas ? Quasiment nulles, j’en étais persuadée. Puis, j’en vins soudainement à me demander s’il n’était pas là parce qu’on l’avait mis au courant de ce qui se passait, de mon arrivée en ces lieux. Après tout, c’était possible, ce n’était plus un secret qu’il allait adopter l’enfant que je portais. À cette idée, tout s’embrouilla dans ma tête. J’en vins même à me dire que s’il n’était pas sur le terrain, c’était parce qu’il s’était senti forcé de venir me voir et que par conséquent, rien de tout cela ne serait arrivé si je n’avais pas eu ces stupides douleurs. Mes yeux s’embrouillèrent encore une fois de larme et au bout du compte, tout ce que je sus dire au jeune homme, ce fut : « Adriel, je suis tellement désolée… » Cette fois-ci, il n’y avait pas moyen que je contienne mes larmes. Celles-ci coulèrent sur mes joues sans que je ne puisse les contrôler. Je tremblais, j’avais toujours mal, je ne savais pas ce qui allait se passer et de plus, je décevais le père adoptif de cet enfant que je portais. Est-ce que les choses pouvaient vraiment aller plus mal à ce point ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: lexie&adriel + finalement ce ne sera pas une surprise   

Revenir en haut Aller en bas
 
lexie&adriel + finalement ce ne sera pas une surprise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ME BEFORE YOU. :: writing history. :: GAME OVER-