AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'AVENTURE CONTINUE ICI ; http://mebeforeyou.forumactif.org/

Partagez | 
 

 how long is eternity (wayne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: how long is eternity (wayne)   Mer 16 Sep - 22:33


- how long is eternity -
When you find something
that’s worth fighting for
you never give up.

--------------------
Ma garde de nuit se terminait. Je n'aimais pas particulièrement laisser Wayne seul le soir mais le salaire qui suivait ces gardes était bien plus conséquent. Argument qui nous mettait d'accord tous les deux depuis que nous avions pris ce crédit à deux pou acheter notre propre maison sur Downdinner Hill, un petit coin de paradis. Pourtant, je n'aimais pas être loin de mon homme la nuit tombée. Je voulais m'endormir avec lui, être dans ses bras, me réveiller à ses côtés et prendre le petit-déjeuner face à lui. Ce dernier point pouvait toujours se réaliser et faire une surprise au menuisier me semblait être une excellente idée. Après avoir terminé de boutonner mon jean, j'attrapais mon sac à dos et fermais mon vestiaire. J'étais désormais de repos pendant trois jours et j'avais envie de commencer ce weekend par un petit plaisir matinal et mérité.

Je quittais finalement le Campbell Hospital, montais dans mon pickup et démarrais, direction la première boulangerie de Whitby que je croiserais sur ma route pour m'y arrêter. Croissants, pains au chocolat, cafés. J'avais envie de partager les premiers instants de la journée de Wayne, de le voir avant de rentrer et de me coucher pour les quelques heures à venir. Je savais déjà qu'il serait à sa boutique. Les matins où je travaillais de nuit, il y était souvent plus tôt qu'à l'accoutumée. A croire que je l'empêchais d'être matinal. Bon, il est vrai que je ne l'étais pas et que j'adorais le retenir le matin dans notre lit. C'était mon plaisir coupable, mes envies de tous les matins. Heureux de toutes ces viennoiseries et de cette douce odeur de café qui flottait dans l'air, je repris la route, faisant bien attention à ne pas me garer devant la vitrine de la boutique. Mon arrivée était une surprise. Notre petit-déjeuner improvisé aussi. Ainsi, une fois à pied, je me rapprochais lentement de l'établissement de mon homme et regardais l'intérieur avec discrétion du trottoir d'en face. Personne. Ou du moins, personne dans la pièce de vente, car j'apercevais de mon emplacement la lumière de l'arrière-boutique.

Finalement, j'entrais. Une sonnette signala ma présence comme je m'y attendais. J'entendais Wayne qui bougeait et je me pressais vers son bureau pour m'installer dessus. Je déposais les cafés à mes côtés et sortis quelques petites douceurs que je disposais à côté. A peine terminé, je relevais mon visage et l'aperçus, appuyé contre une porte, le regard ravageur et le sourire charmeur. J'aurais pu lui crier un grand « surprise ! » mais je me retins pour finalement le rejoindre et passer mes mains autour de sa taille. Je déposais mes lèvres sur les siennes et lui souris. « Bonjour, monsieur Monroe. » Murmurais-je sur un ton langoureux et sensuel. « J'espère que tu n'étais pas trop occupé, j'ai ramené le petit-déjeuner. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: how long is eternity (wayne)   Jeu 17 Sep - 22:05

Wayne était à la boutique depuis plus d'une demie heure. D'habitude, il venait plus tard, à l'heure d'ouverture de la boutique. En effet difficile de quitter son lit avec Jimmy qui n'hésitait pas à user de tout son charme pour le garder bien au chaud sous les couvertures. Hors cette nuit, il avait travaillé à l'hôpital, chose que le brun n'aimait pas beaucoup. Dormir seul était une torture à laquelle il n'était pas habitué, et ne le serait sans doute jamais. Il aimait pouvoir s'enrouler autour du corps de son petit ami, un bras autour de son torse pour le tenir tout contre lui. Le lit était bien trop froid, et bien trop grand quand Jimmy n'était pas avec lui dedans. Et l'autre raison était la sécurité de l'infirmier. La nuit le danger était plus grand à l'hôpital, les patients parfois un peu plus fous. Wayne dormait assez mal ces nuits là, il ne pouvait s'empêcher de penser à Jimmy. Ces jours là, il se levait plus tôt et partait travailler en conséquence, même s'il ouvrait la boutique à la même heure que d'habitude. Il travaillait sur une chaise qu'il devait réparer lorsqu'il entendit la clochette au dessus de la porte faire du bruit. Il l'avait laissée ouverte au cas où des clients matinaux viennent lui rendre une petite visite. Il posa ses outils et s'essuya les mains sur un torchon avant de quitter l'arrière boutique pour aller vers son bureau. La surprise fut des plus agréable lorsqu'il vit son homme installer un petit déjeuner surprise sur son bureau. La bonne odeur de café empli ses narines et il laissa échapper un petit soupir de bonheur. Il garda les yeux rivés sur Jimmy, tout en croisant les bras et en s'appuyant sur le chambranle de la porte. Le brun attendit que Jimmy ne finisse, lui adressant un grand sourire lorsqu'il releva la tête et s'apperçu de sa présence. Wayne se redressa alors que Jimmy s'approchait de lui et répondit à son baiser avec tendre, inspirant à plein poumons son odeur qu'il aimait tant. Il décroisa ses bras pour enlacer à son tour son petit ami et lui sourit. "Bonjour monsieur Heartkins. Je ne suis jamais occupé pour toi." répondit il avant de prendre ses lèvres entre les siennes, comme s'il prenait sa dose qu'il n'avait pas eue ce matin avant de partir de la maison. Il prit le visage de Jimmy entre ses mains, accentuant leur baiser, mêlant sa langue à la sienne avant de le relâcher pour reprendre son souffle. "Tu m'as trop manqué." dit il avant de prendre sa main et de l'entrainer vers le bureau. Il s'assit sur son large fauteuil et entraîna Jimmy sur lui. Il posa une main dans son dos qu'il caressa distraitement. "Mais j'adore quand tu m'emmènes le petit déjeuner à la boutique aussi." ajouta t'il avec un sourire. "Ta garde s'est bien passée ?" demanda t'il alors qu'il tendait le bras pour prendre un croissant et croquer dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: how long is eternity (wayne)   Sam 19 Sep - 19:59

- how long is eternity -
When you find something
that’s worth fighting for
you never give up.

--------------------
Faire à une surprise à Wayne était une chose que j'adorais. Pour lui, j'étais toujours prêt à tout, à innover pour lui faire plaisir et le surprendre plus encore. Il était mon homme, le seul qui partageait mes draps, le seul qui pouvait dormir à mes côtés nuit après nuit et être réveillé au petit matin par mes nombreux baisers. Malheureusement pour nous, ces baisers n'avaient pu être donné ce matin et j'essayais, en me faufilant dans sa boutique, de remédier à ce détail. Je venais de disposer mes achats sur le bureau de Wayne quand je l'aperçus enfin appuyé sur la chambranle de la porte. Je m'approchais de lui, posais mes mains sur ses hanches et l'embrassais. Je n'aimais pas cette situation, nos heures décalées, mais nous n'avions pas le choix. Nos dettes devaient être payées, la banque ne nous épargnerait pas. Alors je faisais en sorte de rendre le tout agréable afin d'oublier mon absence dans notre lit conjugal. « Bonjour monsieur Heartkins. Je ne suis jamais occupé pour toi. » Tendrement posé dans ses bras, je ne cessais de le fixer. Je savais que j'étais à ma place et que je n'avais besoin de rien d'autre. Wayne était mon âme-sœur et je n'étais bien que dans ses bras.

« Tu m'as trop manqué. » J'allais lui répondre la même chose. Une nuit sans lui était insupportable. Cependant, le menuisier m'entraîna avec lui jusqu'à son bureau sans que je ne puisse lui résister. Je ne résistais jamais avec Wayne. Il était ma plus grande faiblesse et je savais qu'il le savait. Il en jouait même parfois. Peut-être un peu trop mais j'adorais ça. Désormais installé sur les cuisses de mon homme, je passais une main derrière sa nuque tandis que je sentais la sienne dans mon dos. Délicate et baladeuse, forte et tendre à la fois. « Mais j'adore quand tu m'emmènes le petit déjeuner à la boutique aussi. » Je lui rendis son sourire, glissant le pouce de mon autre main sur ses lèvres. « Ta garde s'est bien passée ? » Il attrapa un croissant et croquais dedans. Pour ma part, je tendais juste le bras pour saisir mon café et en boire une gorgée. « Ça a été. J'ai fais mon job et personne n'est décédée cette nuit. » Je reprenais une autre gorgée, me souvenant des semaines précédentes et des multiple décès qui avaient emporté notre morale et notre bonne humeur habituelle.

« Tu m'as manqué aussi, tu sais. » Je l'embrassais finalement, profitant de cet instant présent à sa juste valeur. Je descendis alors mon regard sur son croissant et croquais volontairement dedans sans demander son autorisation. J'avais faim, surtout après une nuit de travail à l'hôpital. « Et toi alors, t'as passé une bonne nuit ? » Lui demandais-je la bouche encore à moitié pleine. « T'as rencontré quelqu'un avec qui prendre du bon temps ? » J'étais curieux. Curieux d'en apprendre plus sur sa soirée, avec qui il l'avait passé, avec qui il l'avait terminé. Nous étions un couple libertin, avec une grand ouverture d'esprit et une sincérité sans faille. J'attendais donc les détails de sa nuit avec l’honnêteté qu'il m'avait toujours démontré.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: how long is eternity (wayne)   Lun 21 Sep - 22:41

Wayne fit un petit sourire à son compagnon lorsqu'il évoqua sa garde. Il savait que les décès n'étaient pas faciles à supporter pour Jimmy, ce qu'il pouvait aisément comprendre. Dans ces moments là, il s'efforçait d'être à ses côté et de le soutenir de son mieux. Parfois c'était juste le tenir dans ses bras en lui murmurant que tout irait bien. D'autres, c'était une partie de jambes en l'air. Il déposa un baiser sur son avant bras, ne pouvant atteindre ses lèvres de sa position. "Je suis content d'entendre ça." répondit il, continuant à caresser tendrement son dos, pouvant sentir sa peau douce et chaude contre le bout de ses doigts. Le brun ferma les yeux lorsque leurs lèvres se rencontrèrent et qu'ils échangèrent un tendre baiser. Il en voulait toujours plus, et Jimmy embrassait comme un dieu. Il se souvenait encore de leur premier baiser après une fête sur le campus. Ils étaient rentrés bras dessus bras dessous dans leur chambre était s'étaient écroulés sur le sol, hilares. Quelques minutes après, le temps de s'installer confortablement et ils s'embrassaient tendrement, leurs mains parcourant avec avidité le corps couvert de l'autre. Oh ils n'avaient rien fait cette fois là, la coordination entre leur cerveaux et leur corps assez affectés, mais ils s'étaient rattrapés par la suite..."Hey ! C'est mon croissant non ?" protesta t'il, faisant mine de tendre le bras pour qu'il soit hors de portée des lèvres de son petit ami. Il ne put s'empêcher de rire quand ce dernier parla, la bouche pleine, projetant tout un tas de miettes de croissant sur lui. Wayne acquiesça, les nuits où Jimmy travaillaient, il n'était pas rare qu'il trouve ou retrouve un de ses amants pour prendre du bon temps comme il disait et s'occuper l'esprit, et autre chose. Il ne le faisait pas à chaque fois, mais il rentré assez fatigué pour s'endormir assez vite par la suite. "Monroe était disponible, je suis allé chez lui pour une petite bière qui comme tu t'en doute s'est rapidement transformée en partie de jambe en l'air." Il déposa un nouveau baiser sur le bras de Jimmy. Il n'avait aucune gène à évoquer ses histoires avec Jimmy, parfois il s'en servait même comme de préliminaires. Il assumait ce choix qu'ils avaient fait cinq ans plus tôt, même si cette vie commençait à lui peser, un peu. "Il s'est mit au sport d'ailleurs, il a de petits abdos...à croquer." reprit il avec un sourire avant de se redresser, sa main dans le dos de Jimmy remontant le long de sa colonne vertébrale. "Un de ces jours, je vais venir te voir à l'hôpital, on ne l'a encore jamais fait là bas." reprit il sur un ton sensuel, ses lèvres se glissant dans le cou de Jimmy. Pour Wayne le sexe n'avait pas d'heure, il était autant matinal que du soir dans ce domaine là, et même si des clients allaient bientôt pouvoir rentrer, il pouvait sentir son désir monter en flèche. "Tu viens tout le temps ici pour m'exciter et je n'ai pas encore prit ma revanche..."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: how long is eternity (wayne)   

Revenir en haut Aller en bas
 
how long is eternity (wayne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ME BEFORE YOU. :: the fun time. :: BACK TO THE PAST :: MEMORIES-