AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'AVENTURE CONTINUE ICI ; http://mebeforeyou.forumactif.org/

Partagez | 
 

 NORAH • you can be the greatest, you can be the best

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: NORAH • you can be the greatest, you can be the best   Dim 6 Sep - 15:58

❝ Moi, je m’en fous, si on me force à y retourner, je retiens ma respiration jusqu’à ce qu’on arrête de me forcer à y retourner.❞
NORAH & KIT

Je m'ennuie. Sérieusement, ils abusent ! Pour une fois que j'ai une soirée de libre, que le patron me laisse mon samedi soir, ils sont pas disponibles. Non ces messieurs sont bien trop pris ailleurs. Tu parles de couilles ! Ils gèrent, mais alors pas du tout ! Je fais quoi moi en attendant ? Je m'ennuie, voilà ce que je fais ! Frustrant ! Je pourrais faire ce que j'ai à faire, soit pas grand-chose. Ouais je pourrais jouer, regarder une série ou je sais pas quoi d'autres. Le truc c'est que j'en ai pas franchement envie, j'ai envie de bougé, sortir, m'amuser quoi ! Ah oui et boire ! Ouais ce soir j'ai envie de boire, mais y a personne ! Puis comme d'habitude mes pensées vont vers elle. Ah j'en ai marre. Pourquoi ? Non sérieusement, pourquoi est-ce qu'elle me répond pas ? Je comprends pas ce que j'ai bien pu faire. Ouais on s'est embrassé et alors ? Je veux dire c'était dans le feu de l'action, moi aussi ça m'a fait bizarre. Y avait rien de prémédité. Absolument pas. Son frère nous a poussé et nos lèvres se sont rapprochés. Rien de mal. Ouais c'est ça. Sauf que depuis c'est le silence radio de son côté. J'aimerai savoir ce que j'ai fait. Je sais que je ne suis pas le plus intelligent ou réfléchis du groupe, mais là faut pas déconner. Elle m'évite. Ce n'est pas dans ses habitudes de ne pas me répondre et surtout qu'on se voit pas. C'est ma moitié. On s'est toujours tout dit et on a toujours été proche. La plus longue séparation qu'on a eu, je crois que c'est quand elle est partie en coloc ou vacances. En soit ça remonte à loin. Depuis on a les moyens de rester en contact. Non, mais je ne suis pas con, elle m'évite. Elle prend bien soin de ne pas répondre à mes messages ou appels. Pourquoi ? Là est la question ! J'aimerai bien savoir. Comprendre n'est pas un verbe que j'adore, mais là j'aimerai qu'on m'explique ce que j'ai bien pu lui faire. Ah ça m'énerve ! Et bien sûr je ne peux rien faire pour sortir ses conneries de ma tête. Faut que je me les repasse en long, en large et en travers. SUPER ! Non, vraiment je les adore mes couilles. Ils ne payent rien pour attendre. La prochaine fois, je serais pris et puis voilà ! L'pire c'est que ça risque d'être vrai ! Je suis un homme très demandé, je n'y peux rien. Ah ça a vibré ! Je ne suis pas fou, ma poche a vibré. Voyons voir. Faux espoirs, ce n'est pas Kat, mais ce n'est pas aussi mal. Ma Lapinette. Qu'est-ce qu'elle me veut. Voyons voir. Une adresse ? Son adresse. Pourquoi qu'elle m'envoie son adresse ? Elle a perdu la tête ou quoi ? Elle m'envoie des codes à présent. Et puis une heure. Elle a vraiment perdu la tête, la grande ville ne lui réussit pas. Absolument. Je suis nul au charade, elle le sait bien. Fin bref, j'ai encore… une trentaine de minute avant de me rendre à cette adresse. Pourquoi. Là non plus j'en sais rien. Je vais peut-être prendre une douche en attendant. On sait jamais. Non c'est surtout que je sens la transpiration. Vive le skate. Tiens ce soir, je vais sortir ma moto. Ouais, ça ne peut pas me faire de mal. Au pire, j'irai faire une balade nocturne et puis voilà. Je vais bien trouver à m'occuper. J'arrive toujours à mes fins. Bon certes je m'ennuie, mais je suis sûr que la nuit me réserve des surprises. Des bonnes j'espère !

Miracle, je suis dans les temps. Plus qu'à prendre la route, ça va, ce n'est pas trop loin de chez moi. J'espère que la surprise est bonne. Je me déplace pas pour rien. Au pire je lui dirai que la ville lui fait tourner la tête. Si sa sœur me file un truc naze, je pique ma crise et je la boude. Faut pas déconner non plus. Ce n'est pas parce que je n'ai rien à faire, que je dois me faire chier encore plus. Fin j'entends par là, avec un truc qui m'intéresse guère. Fin je compte sur ma lapinette pour me divertir, même à distance, elle y arrive toujours. Je roule doucement, la nuit est tombée, les gens sont tous chez eux, mais on sait jamais. La dernière fois j'ai failli tuer un lapin. Le terme meurtrier ne me va guère. Allez on va se garer dans l'allée. J'enlève mon casque… c'est pas vrai. « C'est toi ? » J'ouvre bien grand mes yeux. Elle se tient là devant moi. C'est une blague ? Je suis en train de rêvé ? Je m'avance. Pincez-moi je rêve ! Elle s'écrit et se jette dans mes bras. Ah bah non, ce n'est pas une blague. Je la serre un peu. Profitant de ces retrouvailles. Elle finit par se détacher. « Depuis quand t'es revenu ? Non, mais… Ah c'est trop bien ! » Au final sa charade était plutôt pas mal. « Et pourquoi t'as rien dit ? T'aurais pu me le dire, je t'aurai réservé une soirée spéciale ! » Je pose mon casque sur ma bécane. Et la dévisage. Elle est vraiment là. « Par contre t'es de retour pour de bon ou pour la soirée ? » Ouais j'ai pas envie de me faire de fausses joies ! On sait jamais ! « C'est bon d'te voir ! » Grand sourire de circonstances ! Ah je suis content ! Au final, cette soirée s'annonce bien.

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
Sam Mortimer
one of us
avatar

(FACE, ©) : britt robertson ©idyllic prince.
(MEETINGS) : 197
(AGE) : vingt trois y.o

READ MY TEA LEAVES
(RPs) :
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: NORAH • you can be the greatest, you can be the best   Dim 6 Sep - 23:23


- you can be the greatest, you can be the best -
norah percy & kit banner
--------------------
Peu de personne était au courant de mon retour en ville. Il faut dire, je n'avais pas eu beaucoup de temps pour moi. Entre mon déménagement de Londres et mes premiers pas pour essayer de monter un cabinet, cela n'avait pas été de tout repos. Et je n'avais pas non plus été le crier sur tous les toits. Ma famille était bien entendu au courant. Une ou deux personnes que j'avais croisé en ville par pur hasard. Et Morgan. Je ne sais d'ailleurs toujours pas comment il a eu vent de mon retour ici. Bon, c'est une petite ville et les nouvelle vont vite mais quand même. Surtout que je prenais grand soin de l'éviter. Il faut dire, c'est dur de cacher son retour en ville à quelqu'un qui habite le même quartier que vous. Anyway, il y avait une personne qui fallait que je prévienne. Cela faisait des jours que j'essayais de monter un plan pour le surprendre. J'avais bien pris soin dans mes messages de lui faire comprendre que j'étais toujours à la capitale et que mon retour n'était pas pour tout de suite. C'était tellement dur de lui cacher une chose pareille. Depuis que j'étais revenue, j'avais tellement de fois eu envie d'aller le voir. Lui raconter mes malheurs. Lui demander des conseils. A mon petit chaton favori. Aller frapper à sa porte me semblait trop banal. L'appeler également. J'avais aussi eu envie de lui monter un petit jeu de piste mais c'était trop d'organisation pour moi en ce moment. Finalement, j'optais pour le petit texto énigmatique. Mon adresse avec une heure. J'espérais seulement qu'il n'avait rien de prévu au programme, sinon ma petite surprise tombait à l'eau.

Lorsque j'entends le son familier de sa moto dans la rue, un grand sourire s’épanouit sur mes lèvres. Qu'est-ce que ce son m'avait manqué. Je sors sur le porche, prête à l’accueillir. Je sais, ça fait un peu théâtrale mais bon, soit on fait les choses en grand, soit on ne le fait pas ! « C'est toi ? ». Non, je suis le lapin de pâques ! Franchement ! Il m'a souvent dit que la ville ne me réussissait pas, mais il ne s'en sort pas mieux à ce que je vois. Je garde cependant ma réplique bien mordante pour moi, ne gâchons pas ces belles retrouvailles. Je me jette dans ces bras à peine descendu de son engin à deux roues. « Chaton, qu'est-ce que tu m'as manqué ! ». Je le lâche tout de même avant que toute cette mascarade en devienne gênant. « Depuis quand t'es revenu ? Non, mais… Ah c'est trop bien ! Et pourquoi t'as rien dit ? T'aurais pu me le dire, je t'aurai réservé une soirée spéciale ! Par contre t'es de retour pour de bon ou pour la soirée ? C'est bon d'te voir ! ». J'avais oublié quel moulin à paroles il pouvait être celui-là ! Mais je ne peux empêcher ce sourire ravie de se plaquer sur mon visage. « Oh, tu me laisses en placer une cow-boy ! ». Je suis partagée entre le fait de lui faire croire que je ne suis là que pour la soirée ou de lui dire la vérité. Aller, une petite blague ça ne peut pas faire de mal, la vérité sera pour demain. « Malheureusement, je ne suis là que pour une journée. Fais pas cette tête chaton, je t'ai préparé une soirée exceptionnelle. Tu sais, comme au bon vieux temps. Dragibus, vodka et film d'horreur, ça te tente ? ». De toute façon, je sais très bien qu'on va rester toute la nuit à parler et qu'on ne va probablement pas se regarder un seul film hormis en fond sonore. Surtout que je flippe comme une merde devant ce genre de film. Mais ça faisait beau comme décoration sur la table basse. Le saladier rempli de bonbons haribo a côté des maquettes de films et des bouteilles d'alcool. « Allez rentre, on ne va quand même pas rester dehors. ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NORAH • you can be the greatest, you can be the best   Lun 7 Sep - 20:05

❝ Moi, je m’en fous, si on me force à y retourner, je retiens ma respiration jusqu’à ce qu’on arrête de me forcer à y retourner.❞
NORAH & KIT

Pincez-moi je rêve. Oui c'est sûrement ça. Ouais sauf que je l'adore ma lapinette, mais je rêve rarement d'elle. Je pense que ça serait bizarre si je me mettais à rêver d'elle. Je crois que ça voudrait dire que je perds les pédales. Sachant que c'était déjà le cas… Ouais non ! Elle est bien là devant moi et son câlin était bien réel ! J'y crois pas ! Pourquoi qu'elle m'a rien dit. Tu parles d'une surprise,  je m'attendais pas à ça. Elle sait parfaitement cacher son jeu, sacrée filoute ! Je l'aurai la prochaine fois. Elle ne paye rien pour attendre, quand je dis que la ville lui a brisé quelques neurones. Elle était censée en récupérer ou les augmenter. Ou j'en sais rien. J'ai plus l'impression qu'elle en a perdu en route, mais bon osef ! C'est tellement bon de la revoir ! « Chaton, qu'est-ce que tu m'as manqué ! ». Des mots que j'aime entendre. Excepté peut-être le « chaton » vas-y j'ai l'impression d'être un truc inoffensif. C'est pas faux d'un sens ! Ouais bon c'est son surnom, y a qu'elle qui m'appelle ainsi. Juste elle ! Les autres peuvent passer leur route. Oui bon certes ma sœur s'éclate à me donner des surnoms pourris, mais ça compte pas. C'est ma sœur. Comme Lapinette, ça ne compte pas non plus. Putain en fait je suis un soumis.. Et merde ! « Oh, tu me laisses en placer une cow-boy ! » Genre ? Et oh faut pas déconner non plus. Je vais bouder si elle continue. Et vas-y qu'elle se paye ma tête. Pff ! Tu parles d'une amie. Et elle rigole en plus. Genre moi je suis bavard ? N'importe nawak ! Je suis juste… curieux. Ouais voilà, c'est tout à fait ça, rien de plus normal. Et puis j'ai envie de savoir ! C'est normal. J'ai pas envie de me faire de faux espoirs. « Malheureusement, je ne suis là que pour une journée. Fais pas cette tête chaton, je t'ai préparé une soirée exceptionnelle. Tu sais, comme au bon vieux temps. Dragibus, vodka et film d'horreur, ça te tente ? » WHAAAAAAAT ! Je plante mon regard dans le sien. « Tu plaisantes là ? J'suis pas trop d'accord ! » Pas pour la partie soirée with her, mais pour la partie je rentre que pour la nuit ! Ouais, non, mais ça va pas le faire. Elle croit quoi ! « J'suis pas un gigolo ma p'tite dame ! Vous pouvez pas m'appeler quand ça vous chantes ! » Je fins ma bouderie ! Ouais moi aussi je peux faire comme les donzelles. Je peux bouder quand ça me chante et là ça me chante parfaitement. « Allez rentre, on ne va quand même pas rester dehors. ». Elle tente de m'appâter, mais ça ne prendra pas ! « J'sais pas ! Tu restes que pour une soirée ! T'as peut-être pas envie d'la passé avec moi ! » Je suis en train de m'embrouiller. Elle me regarde un instant avant de rire. Quoi ? J'ai dit quoi de drôle. « T'as pris un bon film j'espère ? » J'avance doucement vers le territoire ennemi ! Attention c'est parce que je n'ai rien de mieux à faire et puis qu'elle m'a un peu manqué… « Je précise que je rentre parce que j'ai faim et rien de mieux à faire, pas pour toi ! » Je la toise du regard ! Et ouais c'est comme ça ! Posant mon casque sur le meuble d'entrée. « Non sérieux ? Tu sais qu'au pire je peux te kidnapper, la ville ça te réussit pas du tout ! Puis tu manques à beaucoup de monde ici ! » Ouais d'abord, je pourrais faire un bon kidnappeur. Il faudrait juste que j'évite de prévenir mes victimes. Trois fois rien. Je prends une poignet de bonbons. Yummy ! Après tout on est bien ici, c'est plutôt confortable. M'ouais je peux éventuellement me laisser tenter par cette soirée. « Bon alors l'étrangère, tu racontes quoi ! Fin hormis ce que je ne sais pas déjà ? Genre que je suis le meilleur ami qu'il puisse existé, tout ça quoi ! » Grand sourire ! Quoi ? C'est vrai après tout ! Je la soutiens envers et contre tout. Oui j'étais pas spécialement pour la voir partir si loin. Puis c'est loin la ville ! Et ça lui réussit pas. Je sais je me répète, mais on s'en fout !
© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
Sam Mortimer
one of us
avatar

(FACE, ©) : britt robertson ©idyllic prince.
(MEETINGS) : 197
(AGE) : vingt trois y.o

READ MY TEA LEAVES
(RPs) :
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: NORAH • you can be the greatest, you can be the best   Lun 21 Sep - 20:48


- you can be the greatest, you can be the best -
norah percy & kit banner
--------------------
Je ne pensais pas être si bonne actrice que ça. Déjà, je n'arrive pas à croire que j'ai réussi a lui cacher mon retour pendant autant de temps, et ensuite je n'arrive doublement pas a croire qu'il me croit quand je lui annonce que je ne suis là que pour la soirée. Mon sourire ravie qui ne quitte pas mon visage depuis qu'il à pointé le bout de son nez devant chez moi me grille pourtant directe. Je ne serais pas aussi joyeuse si je devais repartir demain. Mais bon, tant mieux j'ai envie de dire. « Tu plaisantes là ? J'suis pas trop d'accord ! J'suis pas un gigolo ma p'tite dame ! Vous pouvez pas m'appeler quand ça vous chantes ! ». Mon sourire ravie se transforme vite en sourire amusé. Au moins une chose qui n'a pas changé depuis cinq ans. Et qui ne changera jamais j'espère. Mon petit Kit adoré. Il n'est même pas crédible. Même si j'étais là pour une nuit, il serait quand même venu et aurait quand même été enchanté de me voir. Et puis techniquement, je ne l'ai pas appelé. Je lui ai envoyé mon adresse par message, et il s'est pointé. C'est sa faute après tout. Je ne dis toujours rien pour le moment, sachant très bien qu'il n'a pas fini de rouspéter. Ah bah si finalement. Je suis mauvaise langue quand même. Je lui propose alors de rentrer à l’intérieur. Je me les pèle moi. Si j'avais su, j'aurais mis une veste. Oops pardon, j'ai parlé trop vite. «  J'sais pas ! Tu restes que pour une soirée ! T'as peut-être pas envie d'la passé avec moi ! ». Je hausse un sourcil. J'espère qu'il se rend lui même contre de sa connerie. Si je n'avais pas envie de la passer avec lui, je ne lui aurait pas dit de venir. « T'as pris un bon film j'espère ? ». Je soupire d'exaspération, le prend sous le bras et l’entraîne à l'intérieur.

« Je précise que je rentre parce que j'ai faim et rien de mieux à faire, pas pour toi ! Non sérieux ? Tu sais qu'au pire je peux te kidnapper, la ville ça te réussit pas du tout ! Puis tu manques à beaucoup de monde ici ! ». J'ai tellement envie de lui dire que c'est une plaisanterie, que je suis de retour définitivement. Je pince même les lèvres pour pas cracher le morceau. Heureusement pour moi, il est trop occupé avec les bonbons pour le remarquer. Et j'ai tellement hâte de voir sa tête demain quand je vais lui annoncer. Il va protester encore de mettre jouer de ses sentiments et patati et patata. Mais je l'aime mon Kit d'amour. Et qui aime bien châtie bien. « Bon alors l'étrangère, tu racontes quoi ! Fin hormis ce que je ne sais pas déjà ? Genre que je suis le meilleur ami qu'il puisse existé, tout ça quoi ! ». « Tu parles d'un meilleur ami, t'es un meilleur ami en carton oui ! Tu m'as même pas dit que Morgan s'est tapé ma sœur. Je t'en veux d'ailleurs. Je t'en veux d'ailleurs beaucoup. ». A mon tour de rouspéter et de croiser les bras sous ma poitrine. En vrai je ne lui en veux pas pour un sou. Déjà, je ne sais pas si il était au courant. Parce que si il avait été au courant, il me l'aurait dit à coup sur. Ein ? Et je sais que si au grand jamais il le savait, il avait une bonne raison de le cacher. Ou du moins, je l'espère. « Ouais Morgan il a fait des galipettes avec Sophie, il est même vraiment sorti avec pendant plusieurs semaine, et toi tu m'as rien dit du tout ! ». Et comme la grande gamine que je suis, je lui tire la langue et lui tourne le dos !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NORAH • you can be the greatest, you can be the best   

Revenir en haut Aller en bas
 
NORAH • you can be the greatest, you can be the best
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ME BEFORE YOU. :: writing history. :: GAME OVER-