AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'AVENTURE CONTINUE ICI ; http://mebeforeyou.forumactif.org/

Partagez | 
 

 theo; let me hate you (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seth Fawley
one of us
avatar

(FACE, ©) : dylan o'brien. (dark dreams.)
(PSEUDO) : firespin. aka the best attack of Pkm.
(MEETINGS) : 276
(AGE) : 25 ans.

READ MY TEA LEAVES
(RPs) :
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: theo; let me hate you (hot)   Mer 2 Sep - 22:16

I hate you, don't leave me. I feel like I can't breathe just hold me, don't touch me. I admit I'm in and out of my head. Don't listen to a single word I've said just hear me out before you run away.
let me hate you. ♡
Les mains dans les poches, tu te rendais à la salle de sport, tu avais grand besoin de te défouler. Tu ignorais encore ce que tu allais faire mais tu t’en fichais pas mal, tu voulais juste oublier la conversation que tu avais échangée un peu plus tôt avec ton paternel. Encore et toujours. Certes, tu n’habitais plus chez tes parents mais celui-ci gardait un total contrôle sur toi. Encore une fois, il avait pris une décision sans te demander son avis. Tu avais beau avoir vingt et un an, t’avais toujours l’impression d’être ce gamin qui suivait son père, son modèle. Sauf que le tien était loin de l’être. Ton sac sur l’épaule gauche, tu poussas la porte peut-être un peu trop brusquement parce que celle-ci claqua. Murmurant un faible oups, tu secouais les épaules, l’air de rien avant de te diriger vers les vestiaires. Tu n’avais même pas pris la peine de te changer avant de venir.

Dès que ton père avait décroché, tu avais jeté ton téléphone sur ton canapé et fais les cent pas dans ton appartement. Ton cerveau bouillonnait et comme un idiot, tu donnas un gros coup de pied au pied du fauteuil. Tu le regrettas amèrement, sautillant en te mordant la lèvre. Il avait le don de te mettre dans tous tes états. Et rien que de penser à l’avenir, tu en avais des frissons. Tu allais devoir travailler sans doute avec lui, dans son propre cabinet. Tu allais perdre la raison, il n’y avait aucun doute là-dessus. Un énième soupire s’échappa de tes lèvres, il ne fallait pas que tu y penses. Mais dans cet appartement, meublé et payé par ton père, tu ne parvins pas à chasser ses idées noires. Quand ton regard se posa sur ton vieux sac de sport qui traînait dans un coin du salon. Tu avais dû le jeter en rentrant de sport la dernière fois que tu y en avais fais et tu l’avais oublié là. C’était tout à fait ton style. Le rangement, tu ne connaissais guère ce mot. L’idée d’aller te dépenser un peu te vint à l’esprit et c’est motiver que tu pris ton sac. Bon, tu changeas tout de même les affaires de sport qui se trouvaient à l’intérieur pour ceux qui se trouvaient dans ton armoire et tu quittas ton loft.

Te trouvant actuellement dans les vestiaires, tu te changeas rapidement. Puis tu jetas tes affaires dans un des casiers prévus pour ça. De toute façon, tu n’avais rien de valeur. Certes, tu avais tes papiers et ta carte de crédit mais si jamais on te le volait, tu pouvais toujours contacter ton père pour qu’il te vienne en aide. Il ferait sûrement jouer ses contacts et bam le coupable serait trouvé. Tu secouas la tête, tu étais actuellement en short bleu marine et un t-shirt qui ne cachait en rien les muscles qu’il avait déjà. Tu t’étiras avant d’entrer dans la pièce où se trouvait tous les appareils, ton regard fit le tour et celui-ci se posa sur un tapis de course libre. Autant commencer doucement puis courir pouvait te permettre de te défouler un peu. Tu t’installas et l’actionna, te préoccupant guère du monde aux alentours.



Code:
#339999

_________________


△ SANS CESSE À MES CÔTÉS S'AGITE LE DÉMON, IL NAGE AUTOUR DE MOI COMME UN AIR IMPALPABLE. JE L'AVALE ET LE SENS QUI BRÛLE MON POUMON. ET L'EMPLIT D'UN DÉSIR ÉTERNEL ET COUPABLE. ♥️


Dernière édition par Aleksi Conway le Sam 3 Oct - 21:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theo Foster
one of us
avatar

(FACE, ©) : dylan sprayberry, avatar par primbird.
(PSEUDO) : paperboy.
(MEETINGS) : 95
(AGE) : dix-neuf ans.

READ MY TEA LEAVES
(RPs) : 2/3 - aleksi, jimmy.
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: theo; let me hate you (hot)   Jeu 3 Sep - 0:55

t'avais du temps devant toi et après que l'ennui te rongeait depuis un petit bout de temps, tu te décidais à t'occuper et le plus souvent, tu choisissais de te rendre à la salle de sport. cela te prendrait juste une, deux, peut-être même trois heures mais tu te viderais l'esprit. c'était important de te vider l'esprit, d'évacuer toute pensée négative, de te construire, de rester en forme, de te muscler. après avoir préparé ton sac de sport, tu n'avais pas attendu une seule seconde pour démarrer la voiture et aller jusqu'à destination. tu espérais qu'il n'y ait pas grand monde, aux heures de pointe, la salle était bondées, et du coup, cela entrainant la réduction de machines, la queue pour les étirements, ce genre de limites qui te frustraient bien vite, n'étant point patient pour t'entrainer comme il se devait. t'engouffrant dans les vestiaires, tu te déshabillais, enfilant un short ample ainsi qu'un débardeur qui avait tendance à mettre en valeur tes muscles. tu avais envie de progresser, de t'améliorer, d'en voir plus. c'était peut-être trop pour ton âge mais le sport était un de tes centres d'intérêts principaux. tu te changeais rapidement avant d'aller en sac, tenant à ta main ta serviette ainsi qu'une bouteille d'eau, ton ipod et tes écouteurs étaient rangés dans une des poches de ton short. tu réfléchissais quel programme, quelles machines tu avais envie d'utiliser aujourd'hui afin de te perfectionner.

au bout de quelques minutes de réflexion, tu décidais d'aller travailler avec quelques altères, vingt minutes suffiraient, tu mettais les poids adaptés, que tu soulèverais avec une légère difficulté. tu te confrontais toujours au niveau supérieur, à te surpasser, à progresser. ne jamais stagner, toujours aller de l'avant et lorsque les vingt minutes s'écoulèrent, tu en profitas pour boire u peu d'eau et de passer la serviette sur ton front afin de sécher toute sueur. l'important était d'alterner avec du cardio et tu te décidais d'enchainer avec ton tapis de course habituel. te rendant à son point, tu remarquas qu'il était pris. en temps normal, t'aurais laissé tomber, tu te serais contenté d'une autre machine mais là, il y avait aleksi. ce mec, tu ne pouvais pas le voir, tu le détestais. ça remontait au lycée, les fréquentations, les réputations et bref, tu t'étais toujours arrangé pour lui faire comprendre que lui et toi, vous ne seriez jamais amis. jamais, même sous la tombe.ayant une marche fière, tu allas jusqu'à lui, tapotant fermement sur son bras pour lui dire avec un ton agacé « euh, tu peux descendre, steuplé ? c'est quand même réservé. » tu avais cette facilité déconcertante à montrer que tu faisais la gueule, tout le monde savait lorsque tu étais en colère et là, tu l'étais. t'avais l'impression que ce mec faisait tout comme toi, qu'il te suivait à la trace et cela le rendait encore plus insupportable. même s'il fallait reconnaître qu'il avait tout pour plaire, ses muscles, cette bouche et ce visage, tu fondais. mais non, tu ne devais pas céder, faut te résonner ! tu secoues légèrement ta tête, enchérissant par un « sérieux, conway, tu me saoules, tu me les casses même. t'as pleins de trucs, mais non, faut que tu viennes dans mes basks. »

_________________

Oh, what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Fawley
one of us
avatar

(FACE, ©) : dylan o'brien. (dark dreams.)
(PSEUDO) : firespin. aka the best attack of Pkm.
(MEETINGS) : 276
(AGE) : 25 ans.

READ MY TEA LEAVES
(RPs) :
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: theo; let me hate you (hot)   Jeu 3 Sep - 11:16

I hate you, don't leave me. I feel like I can't breathe just hold me, don't touch me. I admit I'm in and out of my head. Don't listen to a single word I've said just hear me out before you run away.
let me hate you. ♡
Tu venais régulièrement dans cette salle de sport afin de te changer les idées, tu passais tes nerfs si les différentes machines présentes. La plupart du temps, cela fonctionnait assez bien et tu ressortais d’ici, épuisé et la tête vide. Et tu ne pensais qu’à une chose, c’était rentrer chez toi et t’allonger dans ton lit. Tu devais sans doute forcer un peu trop mais tu t’en moquais pas mal, tout était bon pour oublier. Tu avais deux solutions pour t’aérer l’esprit, celle-ci qui était bonne pour la santé et l’autre, un peu moins. Les boîtes de nuit et la plupart du temps, tu finissais toujours dans un sale état. Et le lendemain, tu te maudissais en te jurant de ne plus boire une seule goutte d’alcool, promesse que tu ne tiendrais pas, tu le savais très bien. Tu imaginais parfaitement la tête de ton cher papa s’il te voyait dans cet état. Ce serait le drame. Tu pouvais même entendre sa voix te hurler que ce n’était pas acceptable pour un futur avocat. à cette pensée, tu accéléras la machine te faisant courir plus vite. Tu aurais dû prendre ta musique, quel idiot tu faisais. Tu fixais alors un point dans l’horizon, ne voulant guère t’arrêter. Tu ne savais pas combien de temps tu allais courir, peut-être même jusqu’à ce que tu n’en puisses plus ou que ça aille trop vite et que tu te rétames la tête la première. Quoi qu’en y pensant, cette option n’était pas envisageable. Certes, il n’y avait pas grand monde mais tout de même, tu n’avais pas envie d’avoir la honte.  

Mais alors que tu continuais ta course folle, tu sentis une main se poser sur ton bras et tu fronças les sourcils. Qui diable viendrait t’enquiquiner dans un moment pareil ? Tu tournas la tête, ralentissant le mouvement par la même occasion et tu levas les yeux au ciel en voyant qui s’était. Qu’est ce qu’il te voulait celui-là ? Tu eus rapidement la réponse et tu ne pus t’empêcher de ricaner. « Ah ouais, pourtant je ne vois pas ton nom d’écrit dessus donc tu fais comme tout le monde, tu vas voir ailleurs. » Il ne pouvait pas te laisser tranquille ce type ? Tu ne l’aimais pas, il avait ce quelque chose en lui qui avait le don de t’agacer. Tu ne savais pas quoi mais tu t’en fichais, après tout il ne faut pas vraiment de raison concrète pour détester quelqu’un. Surtout que cela ne datait pas d’hier votre querelle. Tu laissas un soupire t’échapper, espérant reprendre ta course mais encore une fois sa voix résonna dans ta tête. Tu te mordillas la lèvre. « D’une, tu vas te calmer et de deux, si t’es pas content, y a d’autres machines hein ! j’étais là en premier et je n’ai pas l’intention de partir parce que monsieur l’a décidé. Tu peux toujours aller te faire voir. » Tu levas les au ciel, mais de quel droit se permettait-il celui-là ? Tu étais là tranquille à courir et voilà qu’il débarquait. Ta journée ne pouvait décidément pas être aussi catastrophique. Il arrivait à t’énerver rien qu’en le regardant. « Donc maintenant, au lieu de me soûler, trouves-toi une autre machine et fiche moi la paix. Je n’ai pas envie de voir ta sale tronche aujourd’hui. »


Code:
#339999

_________________


△ SANS CESSE À MES CÔTÉS S'AGITE LE DÉMON, IL NAGE AUTOUR DE MOI COMME UN AIR IMPALPABLE. JE L'AVALE ET LE SENS QUI BRÛLE MON POUMON. ET L'EMPLIT D'UN DÉSIR ÉTERNEL ET COUPABLE. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theo Foster
one of us
avatar

(FACE, ©) : dylan sprayberry, avatar par primbird.
(PSEUDO) : paperboy.
(MEETINGS) : 95
(AGE) : dix-neuf ans.

READ MY TEA LEAVES
(RPs) : 2/3 - aleksi, jimmy.
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: theo; let me hate you (hot)   Jeu 10 Sep - 16:33


pourquoi tu le haïssais, déjà ? c'était une bonne question à laquelle tu ne savais même pas répondre, tu te souviens qu'au lycée, c'est toi qui l'avait agressé en premier, toi qui avait demandé à tes amis de le bizuter par moment, c'était peut-être pour t'inciter à le haïr, fortement. tu le trouvais beau, séduisant, t'avais envie d'être proche avec lui, de capturer ses lèvres pendant un long instant mais tu ne pouvais pas, donc c'est ainsi que ta haine envers lui avait commencé, tu ne voulais pas qu'on t'associe au mot pédé, ta réputation y resterait, valait mieux donc faire de cette manière et tes pulsions s'en calmeraient. c'était devenu un automatisme pour le coup, à chaque fois que tu le voyais, tu ne pouvais pas t'empêcher de l'embêter, de l'écraser, de le repousser parce que paradoxalement, tu n'en pouvais plus de le voir, tu avais besoin d'y remédier. « on s'en tape, c'est ma place. » réagissant comme un gamin de sept ans, tu montrais qu'en soit, tu n'avais pas réellement grandi. et c'était surtout parce que c'était lui le problème, en soit, tu te serais bien tenu d'aller déplacer la personne. tu t'énervais, il te mettait sur les nerfs à faire son impertinent, il ne pouvait pas juste faire ce que tu disais et ordonnais ? quel chiard, ça te saoulait bien. « p'tain mais j'm'en fous des autres machines, je veux la mienne, question d'habitudes, t'as qu'à bouger toi. » cependant, tu comprenais bien assez tôt qu'il ne bougerait pas. quel con ! du coup, un plan te vient en mémoire, héhé.

si tu ne pouvais pas avoir cette machine, alors personne ne l'aurait. le sourire sournois, tu semblais vaincu, le laissant alors courir sur ton tapis de course. cependant, discrètement, tu t'accroupissais afin de débrancher la prise du secteur, causant ainsi l'arrêt immédiat de la machine. te relevant fièrement, tu lui accordas un sourire triomphal et sadique. « maintenant, dégages et hors de ma vue si tu veux pas que je te fasse la misère à la sortie. » des menaces, toujours des menaces, pourtant tu n'étais pas si colérique d'habitude. tu espérais que personne ne remarquait votre querelle car ce que vous étiez en train de faire pouvait provoquer votre sortie de la salle de sport et immédiate en prime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Fawley
one of us
avatar

(FACE, ©) : dylan o'brien. (dark dreams.)
(PSEUDO) : firespin. aka the best attack of Pkm.
(MEETINGS) : 276
(AGE) : 25 ans.

READ MY TEA LEAVES
(RPs) :
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: theo; let me hate you (hot)   Lun 14 Sep - 15:15

I hate you, don't leave me. I feel like I can't breathe just hold me, don't touch me. I admit I'm in and out of my head. Don't listen to a single word I've said just hear me out before you run away.
let me hate you. ♡
Tu ne pus t’empêcher de soupirer, toi qui espérais passer un moment au calme, il fallait que tu tombes sur lui. La pire des plaies, le calvaire en personne. Tu ne savais même pas pourquoi il venait t’agresser de cette façon, il ne pouvait juste pas te laisser tranquille ? Juste pour une machine, il allait sans doute lui gâcher sa journée, déjà qu’elle n’était pas terrible, il fallait qu’il en rajoute une couche. Décidément, tu n’avais pas de chance, t’aurais mieux fais de rester chez toi, cloîtré entre tes murs et ne répondant à aucun appel. Tu n’arrivais pas à comprendre comment un type comme lui arrivait à t’agacer au point d’avoir envie de lui abîmer son joli minois. Parce que ouais, tu avais beau ne pas l’aimer, tu étais loin d’être aveugle, s’il avait été moins détestable, il aurait pu te plaire. Tu levas les yeux au plafond, tu tentais par tous les moyens de garder ton calme. « Je ne vois pas pourquoi je bougerais, tu vas devoir faire comme tout le monde, t’attends ton tour ! T’es encore pire qu’un gamin.. » dis-tu en roulant des yeux.  Surtout qu’en y regardant bien, il y avait d’autres machines de libre. Alors soit c’était parce que c’était sa machine fétiche et ce mec était encore plus dingue que tu ne le pensais soit il avait décidé de t’ennuyer jusqu’au bout.

Et au vu de ce qu’il venait de faire, la deuxième proposition semblait être la plus appropriée. La machine venait d’être débranchée et vu le sourire de vainqueur qu’il t’adressait, la coupable était déjà tout désigné. Mais cette fois-ci, il avait été trop loin, tu te rapprochas de lui, tes yeux lançant des éclairs. Si ceux-ci étaient des revolvers, nul doute que le jeune homme en face de toi serait tombé raide mort. « Tu commences sérieusement à me gonfler là ! Si tu crois me faire peur, tu te trompes lourdement, t’es tout seul je te signale. Qu’est ce que tu comptes me faire ? » Tu l’incendiais du regard, il n’avait pas ses copains de lycée avec lui alors un contre un, tu avais peut-être tes chances. Bien que tu ne souhaitais pas vraiment te battre dans la salle de sport au risque de te faire éjecter. Ce n’était pas un terrain de boxe, dommage parce que tu aurais pu utiliser Theo comme punching-ball, tu étais sûr que cela t’aurais sûrement fait du bien.



Code:
#339999

_________________


△ SANS CESSE À MES CÔTÉS S'AGITE LE DÉMON, IL NAGE AUTOUR DE MOI COMME UN AIR IMPALPABLE. JE L'AVALE ET LE SENS QUI BRÛLE MON POUMON. ET L'EMPLIT D'UN DÉSIR ÉTERNEL ET COUPABLE. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theo Foster
one of us
avatar

(FACE, ©) : dylan sprayberry, avatar par primbird.
(PSEUDO) : paperboy.
(MEETINGS) : 95
(AGE) : dix-neuf ans.

READ MY TEA LEAVES
(RPs) : 2/3 - aleksi, jimmy.
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: theo; let me hate you (hot)   Jeu 17 Sep - 23:44

tu l'avais provoqué, tu avais stoppé la machine et tu voulais ta place, tu voulais lui marcher dessus, l'écraser, lui faire amplement comprendre que tu étais infiniment supérieur à lui et que ce n'était pas autrement. les choses étaient ainsi faites ; dans la vie, sois tu bouffes, sois tu te fais bouffer et l'aleksi, tu allais le bouffer. même si métaphoriquement, le temps d'un instant, tu pensais à mal, à des choses auxquelles tu ne devrais pas changer, ton esprit arriva bien vite à se recentrer sur la haine que tu canalisais contre lui. tu te demandes pourquoi tu le détestes autant en soit parce qu'il ne mérite rien, il n'a rien fait, il est innocent. il est juste tellement beau, t'es juste tombé irrémédiablement sous son charme, t'as envie de le dévorer mais tu peux pas, pourtant tu voudrais mais tu sais que ça t'apporterait des problèmes, beaucoup trop de problèmes alors vaut mieux faire profil bal, ne rien dire, le haïr parce que de ce ait, il te haïrait en retour et cela te donnerait moins l'envie d'être attiré par lui sauf que ça marchait pas, tu serais toujours prêt à tout pour lui. rah, ça te rend dingue rien que d'y penser.

« fais pas le mariole. seul, je peux te foutre la raclée de ta mère et tu retourneras dans les jupes de ta mère. » il te met hors de toi, il peut pas seulement fuir ? il peut pas t'écouter et aller ailleurs ? faut qu'il prouve qu'il est le plus fort mais t'es déterminé à l’intimider. du coup, impulsif, soudainement, tu le bouscules violemment et t'es prêt à enchainer avec ton poing mais t'entends les vives voix d'un des coachs de la salle qui accourt pour calmer le jeu. t'as franchi la limite à pas franchir et le mec est clair, la partie est terminée pour vous aujourd'hui, vous retournez vous changer dans les vestiaires, vous partez et vous reviendrez un autre jour plus calme. avertissement et si cela recommence, viré de la salle. soupirant, tu étais prêt à tout envoyer valser mais tu te contiens et tu vas à l'intérieur des vestiaires suivi d'aleksi. il t'avait tellement énervé en même temps, pourquoi n'avait-il pas fallu qu'il t'écoute ? t'en as pas fini avec lui, tu te retournes et tu le plaques contre les casiers, ta tête face à la sienne, le regard colérique, tu prononces aucun mot, tu préfères juste l'intimider. puis, ça te prend d'un coup comme ça et tu cèdes, et tes lèvres se plaquent instinctivement contre les siennes.

_________________

Oh, what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Fawley
one of us
avatar

(FACE, ©) : dylan o'brien. (dark dreams.)
(PSEUDO) : firespin. aka the best attack of Pkm.
(MEETINGS) : 276
(AGE) : 25 ans.

READ MY TEA LEAVES
(RPs) :
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: theo; let me hate you (hot)   Sam 19 Sep - 16:44

I hate you, don't leave me. I feel like I can't breathe just hold me, don't touch me. I admit I'm in and out of my head. Don't listen to a single word I've said just hear me out before you run away.
let me hate you. ♡
Tu en as marre de son comportement de gamin, tu voulais passer un moment  au calme, espérant mettre de côté tes soucis et voilà que tu tombais sur lui. Tu étais maudit, il n’y avait pas d’autres possibilités. Tu poussais un soupir, tu te retenais de ne pas l’étrangler. à chaque fois qu’il ouvrait la bouche, tu ne pouvais pas t’en empêcher, t’avais juste envie de l’étrangler. Tu ne sais pas pourquoi mais c’était comme ça. Parfois dans la vie, tu détestes quelqu’un sans en connaître les raisons. Puis il faut dire qu’il te le rendait bien, même en pire. Au début, tu trouvais ça marrant parce que bon, le voir agir comme un gamin capricieux, ça te faisait marrer. Mais avec les soucis que tu avais, tu voulais juste te mettre à hurler. Ça te ferait sûrement du bien. Hurler au monde que tu en avais marre qu’on te prenne la tête, que ce soit pour tes études ou pour une stupide machine. Cependant, tu ne pus t’empêcher de ricaner à ses mots, secouant la tête. Il pensait vraiment lui faire peur là ? « Mais bien sûr, je suis terrifié.. » Tu roulais des yeux avec un petit sourire en coin. Tu ne le supportais plus et tu regrettais presque d’être dans une salle de sport, tu lui aurais montré alors ce que c’était qu’une vraie raclée. Cela te soulagerait et tes nerfs te remercieraient sûrement.

Mais tu n’avais guère prévu que lui, ne sache pas se contrôler. Il te bouscula et alors que tu étais prêt à lui rendre les coups que tu allais sans doute prendre, des vois se firent entendre. Tu fermas les yeux en soupirant. « Crétin. » murmuras-tu pour l’autre garçon avant que le responsable vous ordonne de quitter sa salle. Ta journée ne pouvait pas être plus merdique. Tu te rendis jusqu’au vestiaire afin de te changer, t’en avais ras-le-bol de ce mec. Entrant dans la pièce, tu t’en allais retirer ton haut quand tu te retrouvas contre les casiers. Tu l’incendias du regard, le défiant clairement de le frapper s’il en avait le cran. Sauf que tu n’avais pas prévu qu’il t’embrasse. Tu restes quelques minutes sans réaction, te demandant si c’était bien réel ou si t’étais en train d’imaginer ça. Tu le repoussas, ton regard ne quittant pas le sien. « Je peux savoir ce qui te prends ? » Ok, tu ne comprenais plus rien à ce mec. Une seconde, il voulait te frapper et la suivante, t’embrassait. Et le pire, c’est que ça t’avait plus, tu passas ta langue sur tes lèvres. T’étais en train de perdre la tête, ton regard fixait ses lèvres voulant de nouveau les goûter. Tu cédas, pauvre fou que tu étais, tu agrippas son haut pour le rapprocher et l’embrasser.




Code:
#339999

_________________


△ SANS CESSE À MES CÔTÉS S'AGITE LE DÉMON, IL NAGE AUTOUR DE MOI COMME UN AIR IMPALPABLE. JE L'AVALE ET LE SENS QUI BRÛLE MON POUMON. ET L'EMPLIT D'UN DÉSIR ÉTERNEL ET COUPABLE. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theo Foster
one of us
avatar

(FACE, ©) : dylan sprayberry, avatar par primbird.
(PSEUDO) : paperboy.
(MEETINGS) : 95
(AGE) : dix-neuf ans.

READ MY TEA LEAVES
(RPs) : 2/3 - aleksi, jimmy.
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: theo; let me hate you (hot)   Mer 23 Sep - 14:07

t'as commis une erreur, une belle gaffe, une grave erreur. fail, t'es mort. pourquoi t'as fait ça ? pourquoi, au diable ? peut-être après toutes ces années de frustration, parce que tu le désires tellement, parce que tu pourrais te perdre dans ses yeux, à contempler son corps encore et encore, à être à lui, à lui appartenir. tu étais excité, à chaque fous que tu le voyais, il avait le don de t'enflammer, seulement de sa vie et le voir dans la salle de sport à travailler ses muscles n'avait rien arrangé. tu le désirais ardemment et contre ta volonté, tu te le répétais dans ton esprit. pourquoi t'avais craqué ? pourquoi t'avait tout foutu en l'air ? tu ne pouvais pas continuer à le haïr encore et encore jusqu'à ce que tu ne ressentes plus rien pour lui ? c'était clairement pas possible, t'étais dans la merde maintenant mais honnêtement, regrettais-tu ce que tu venais de commettre ? pas du tout.

ça avait duré quelques instants mais c'étaient des secondes de bonheur, d'une jouissance extrême en ressentant le contact de ses lèvres aux tiennes. t'avais envie de ressentir ça encore et encore, de ne jamais t'arrêter. puis, la rupture, tu te retrouvas repoussé par aleksi, les yeux dans les yeux, lui te demandant ce qu'il te prenait. qu'est ce que tu aurais pu répondre à ça, t'avais honte, tu ne savais pas quoi dire, tu restais pétrifié, tu ne pouvais plus bouger. tu ne pouvais absolument rien dire. et quelques secondes plus tard, c'est lui qui vint à toi, il capturait tes lèvres dans un brusque baiser et encore une fois, tu ressens une énorme vague de plaisir. tu peux pas t'en empêcher, tu le sers contre toi, tes mains vinrent se plaquer sur ses fesses jusqu'à se glisser sous son tee-shirt, t'as envie de le deshabiller, t'as chaud, t'as juste envie de lui, t'as même envie de l'emmener dans les douches. faut que tu te calmes, c'est pas bon du tout mais petit à petit, tu sens tes doigts remonter son tee-shirt, caresser sa peau douce. puis tu stoppes le baiser et tu déclares « j'ai envie de toi. »

_________________

Oh, what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Fawley
one of us
avatar

(FACE, ©) : dylan o'brien. (dark dreams.)
(PSEUDO) : firespin. aka the best attack of Pkm.
(MEETINGS) : 276
(AGE) : 25 ans.

READ MY TEA LEAVES
(RPs) :
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: theo; let me hate you (hot)   Sam 26 Sep - 21:48

I hate you, don't leave me. I feel like I can't breathe just hold me, don't touch me. I admit I'm in and out of my head. Don't listen to a single word I've said just hear me out before you run away.
let me hate you. ♡
Tu ne comprends vraiment pas ce qui se passe actuellement. Il t’a embrassé, d’un coup sans que tu t’y attendes. Tu pensais plus qu’il allait te mettre en coup plutôt que cela et tu l’as repoussé, de surprise. Qu’aurais-tu pu faire d’autre ? Tu n’es pas censé aimer qu’il pose ces lèvres sur les tiennes alors qu’il t’agaçait au plus haut point. Et pourtant, c’est toi qui le ramène à tes lèvres. Qui colle tes lèvres sur les siennes pour l’embrasser de nouveau. Maintenant que tu y as goûté, tu sais que tu auras du mal à t’en défaire. Peut-être que tu le regretteras plus tard, sûrement oui mais tu t’en moques. Tu es bien plus occupé à dévorer ses lèvres qu’à penser à la suite des choses. Tu te fiches bien que quelqu’un pourrait rentrer et vous surprendre dans cette position. Cette personne comprendrait sans doute encore moins que toi ce qui était en train de se dérouler.

Tu ne voulais pas rompre le baiser, tu mordillais sa lèvre inférieure afin de demander l’accès à sa bouche. Tu avais déjà pensé à l’embrasser pour qu’il se taise, pour qu’il arrête de se moquer de toi mais pour toi, c’était impossible. Puis aussi parce que ta raison te disait qu’il te repousserait avec en prime l’occasion de se moquer encore de toi. Tu lâchas un léger soupire entre vos lèvres quand tu sentis ses mains sur tes fesses et tu le reprochas encore plus de toi. Quand il interrompt le baiser, tu essayes de reprendre une respiration normale. Ton cœur te donne l’impression de faire des bonds dans ta poitrine et c’est encore pire quand il prend la parole. Ton cerveau s’arrête de fonctionner aussitôt. Tes yeux s’assombrissent d’un coup et tu te retrouves à le fixer droit dans les yeux, essayant de résister à la tentation. Puis finalement, un petit sourire en coin se dessine sur tes lèvres et tu le tires vers un coin un peu plus tranquille. Tu détaches tes lèvres des siennes juste pour retirer ton t-shirt ainsi que le sien par la même occasion pour très vite renouer le contact entre vous. Tout ce que tu désirais désormais, c’était lui. Qu’il soit collé à toi, qu’il soit à toi. Son parfum si prenant et enivrant.


Code:
#339999

_________________


△ SANS CESSE À MES CÔTÉS S'AGITE LE DÉMON, IL NAGE AUTOUR DE MOI COMME UN AIR IMPALPABLE. JE L'AVALE ET LE SENS QUI BRÛLE MON POUMON. ET L'EMPLIT D'UN DÉSIR ÉTERNEL ET COUPABLE. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theo Foster
one of us
avatar

(FACE, ©) : dylan sprayberry, avatar par primbird.
(PSEUDO) : paperboy.
(MEETINGS) : 95
(AGE) : dix-neuf ans.

READ MY TEA LEAVES
(RPs) : 2/3 - aleksi, jimmy.
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: theo; let me hate you (hot)   Mer 30 Sep - 16:28


tu t'assimilais à superman et lui, à ta kryptonite. il avait ce puissant effet sur toi, il pouvait s'il le souhaiter te dominer de tout son être, te faire comprendre que tu étais à lui et tu l’accepterais volontiers. tu avais enfin parlé, tu lui avais dit ces mons qui étaient venus du plus profond de ton être. tu avais envie de lui. il aurait pu finalement te rejeter, te foutre un poing en pleine figure, te le faire payer, en profiter pour se venger, il aurait pu avoir pour une fois le dessus sur toi. tu vois cette étincelle s'éteindre dans ses yeux, ce petit sourire qui se dresse, durant une seconde t'appréhendes mais tu crois comprendre ce qu'il s'apprête à faire. il t’amène dans un coin plus tranquille des vestiaires, interrompt votre baiser pour ôter ton tee-shirt et le sien par la même occasion et il reprend vos embrassades. le voir torse nu te rend fou, balaie complètement le peu de raison qui te restais. tu as perdu complètement pied, tes mains ne se gênent pas à le caresser, elles aiment ce contact si dou, frôler toute cette virilité, ces muscles travaillés et tracés et tu sens ton bas-ventre se réchauffer à folle allure. tu continues à dévorer ses lèvres et tes mains enchainent les caresses jusqu'à baisser son short, le dénudant. tu es sauvage, tu as envie de plus, ta libido s'enflamme et tes lèvres se dévient dans son cou où elles déposent de multiples baisers. tu es impatient, tu n'arrives pas à te contrôler mais tu t'efforces car tu sais que tu ne revivras pas un tel moment.

tu entreprends ainsi de descendre, dévalant doucement son torse bombé et musclé, déposant quelques baisers et les alternant avec ta langue qui lèche cette peau chaude qui te fais tellement désirer. tu arrives rapidement à t’accroupir devant lui, embrassant son bas-ventre. tes lèvres s'empressent, elles veulent dévorer ce qui leur sont cher. lentement, tu baisses son sous-vêtement et tu embrasses sa virilité. tu la mets en bouche et tu commences des vas-et-viens lents et sensuels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Fawley
one of us
avatar

(FACE, ©) : dylan o'brien. (dark dreams.)
(PSEUDO) : firespin. aka the best attack of Pkm.
(MEETINGS) : 276
(AGE) : 25 ans.

READ MY TEA LEAVES
(RPs) :
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: theo; let me hate you (hot)   Sam 3 Oct - 14:37

I hate you, don't leave me. I feel like I can't breathe just hold me, don't touch me. I admit I'm in and out of my head. Don't listen to a single word I've said just hear me out before you run away.
let me hate you. ♡
Tu n’aurais jamais imaginé que cela puisse finir de cette façon, surtout vu les débuts de votre échange. Tu sens ta respiration s’accélérer et le désir prends le dessus sur ta raison. Tu sais que c’est une erreur, que peut-être tu le regretteras mais tu t’en fiches. Tu ne penses qu’à son corps collé au tien mais ce n’est pas suffisamment pour toi. Tu as besoin de plus, de beaucoup plus. Tu as envie de lui, c’est un fait. Son regard a le pouvoir de réchauffer ton bas ventre, il pourrait tout demander que tu n’arriverais pas à lui refuser et son odeur t’enivre, t’envoûte. Un sourire apparaît sur tes lèvres quand tu sens ton short te quitter et tu ne peux retenir un léger soupir en sentant ses lèvres sur ton cou avant qu’il ne descend plus bas. Ta respiration se coupe et tu te mordilles la lèvre en enfouissant une main dans ses cheveux alors qu’il se retrouve à genoux devant toi. Cette image ne s’effacera sans doute pas de ton esprit et te donnera sûrement bien du souci quand tu seras seul dans ton lit. Ta virilité est déjà bien en forme et quand tu te retrouves nu devant lui, tu n’en es guère gêné. Après tout, tu n’as pas honte de ton corps. Ta tête tombant en arrière, tu ne peux qu’apprécier sa bouche sur ton entre-jambe. Tu ne peux pas t’empêcher de laisser échapper un gémissement, tes doigts resserrant son emprise sur certaines mèches de ses cheveux. Puis ton regard se pose sur lui, cette vision t’excite encore plus.

Tu grognes avant de le faire remonter jusqu’à tes lèvres. Tu ne veux pas que ça se termine de cette façon. Tes lèvres reprennent possession des siennes, les mordillant. Tandis que tes mains sont occupées à le déshabiller, tu laisses ton regard glisser sur son corps, l’envie qu’il t’appartienne revenant au galop. Son short glisse contre ses jambes et tes mains se font plus baladeuses, tu veux mémoriser chaque parcelle de son corps. Tes doigts glissent de sa nuque jusqu’à tes fesses puis entre ses cuisses. Tu quittes ses lèvres avec un petit sourire et tu le retournes, dos à toi. Tu peux encore plus l’admirer de dos et tu déposes tes lèvres sur son cou, le léchant, mordillant, les remontant jusqu’à son oreille, tes mains caressant son torse jusqu’à descendre jusque sa virilité, tu la prends en main sans faire le moindre geste. Ton corps collé au sien, tu n’aurais que quelques mouvements pour le faire tien et pourtant, tu veux le faire patienter.



Code:
#339999

_________________


△ SANS CESSE À MES CÔTÉS S'AGITE LE DÉMON, IL NAGE AUTOUR DE MOI COMME UN AIR IMPALPABLE. JE L'AVALE ET LE SENS QUI BRÛLE MON POUMON. ET L'EMPLIT D'UN DÉSIR ÉTERNEL ET COUPABLE. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theo Foster
one of us
avatar

(FACE, ©) : dylan sprayberry, avatar par primbird.
(PSEUDO) : paperboy.
(MEETINGS) : 95
(AGE) : dix-neuf ans.

READ MY TEA LEAVES
(RPs) : 2/3 - aleksi, jimmy.
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: theo; let me hate you (hot)   Sam 3 Oct - 19:25


tu te retrouves accroupi à sucer la virilité du jeune homme que tu haïssais le plus au monde parce qu'il était horriblement attirant, que naturellement il te faisait sortir en toi tout ce que tu voulais cacher et enterrer. si certains pourraient considérer ta position comme dégradante, tu remarquais que tu prenais goût à cela, que tu pouvais passer des heures à mouvoir sur sa virilité tendue. durant un instant, tu avais honte contre toi-même, tu étais en colère contre cette partie de toi qui t'avait dominé mais bien vite, tu ne te concentrais que sur le plaisir, le pur et le dur. il gémissait, te caressait les cheveux et tu appréciais entendre cette douce mélodie qui s'écoulait jusqu'à tes oreilles, tu aimais l'entendre faiblir, consumé par le plaisir. et tu continues, tu ne peux plus t'arrêter, tu es pris dans un engrenage, dans une spirale infernale où le plaisir et le désir sont rois. tu ne te poses même plus de questions, tu t'exécutes pendant plusieurs minutes, tu perds la notion du temps. mais il t'arête, te stoppe, t'incite à revenir à sa hauteur et tu ne fais que l'obéir. tes lèvres retrouvent celles celles dont elles sont tombées amoureuses quelques minutes auparavant. tu sens tes vêtements glisser sur tes jambes et tout comme lui, tu te retrouves complètement dénudé, ta virilité fièrement brandie.

ayant de la peine à quitter ses lèvres, tu es surpris lorsqu'il te retourne, forcément, c'était la suite logique des choses, il te prendrait ici même. il commence à prendre possession de toi, avec ses baisers qui te provoquent quelques gémissements et ses mains qui chutent sur ton corps, arrivant à ta virilité pour te caresser vigoureusement. tu sens son corps coller au tien et tu sais que tu ne tiendras pas longtemps comme cela, tu en attends plus, tu en veux carrément plus. tu te laisses faire, tu te retrouves complètement paralysé, en proie à des gémissements plus forts grâce à ses caresses. te retournant quelque peu, tu réclames ses lèvres encore pour un baiser passionné, tu t'en lasses pas, tu pourrais te perdre et lentement, tu demandes « je t'en supplie... prends-moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Fawley
one of us
avatar

(FACE, ©) : dylan o'brien. (dark dreams.)
(PSEUDO) : firespin. aka the best attack of Pkm.
(MEETINGS) : 276
(AGE) : 25 ans.

READ MY TEA LEAVES
(RPs) :
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: theo; let me hate you (hot)   Sam 3 Oct - 21:23

I hate you, don't leave me. I feel like I can't breathe just hold me, don't touch me. I admit I'm in and out of my head. Don't listen to a single word I've said just hear me out before you run away.
let me hate you. ♡
Tu aurais pu le repousser, tu aurais pu rire de lui mais non, tu ne pouvais pas. C’était comme un aimant, dès que ses lèvres avaient touchées les siennes, tu avais su que tu étais fichu. Que tu ne pourrais pas lui résister. On pouvait te traiter de faible, face au plaisir de la chair mais tu t’en fichais. Plus rien ne comptait hormis ce garçon qui était à tes pieds. Après quelques minutes à apprécier ses caresses buccales, tu le fais se redresser pour t’attaquer un instant à ses lèvres de nouveau. Pire qu’un besoin, une drogue. Tu aurais pu continuer son manège et te laissais emporter par le plaisir mais ta volonté d’en vouloir plus avait pris le dessus. Tu avais fini par le déshabiller, prenant soin d’admirer les courbes de ses hanches. Un sourire en coin naquit sur tes lèvres en voyant sa masculinité tendue et te le retournes dos à toi. Tu aurais pu le laisser dominer, tu ne portais que très peu attention à la position. Tu t’en fichais pas mal sauf avec lui. Tu avais soir de lui, tu voulais qu’il crie ton nom. Tu ne peux t’empêcher de passer ta langue sur tes lèvres devenues sèches par l’envie.

Tu pourrais passer des heures à écouter le bruit de ses soupirs et au fond de toi, tu espères que ce n’est pas la dernière fois que tu les entendras. Mais jamais, tu ne voudras l’admettre. Tu veux le torturer un peu comme pour te venger un peu de ce qu’il s’était passé auparavant et quand tu l’entends te supplier, un grand sourire franchit tes lèvres. Alors que tu l’embrasses à pleine bouche, tu prends possession de lui. Doucement, tu n’étais pas un monstre tout de même et tu ignorais si c’était la première fois qu’il se trouvait dans ce genre de situation ou non. Tu ne voulais pas savoir, tu ne pouvais pas imaginer ça. Rien que d’y penser, tu sais que ça ne te plait pas mais tu repousses ses pensées. Tu commences donc à bouger ton bassin, lentement pour finir par accélérer la cadence alors que ta main était occupée avec sa virilité.



Code:
#339999

_________________


△ SANS CESSE À MES CÔTÉS S'AGITE LE DÉMON, IL NAGE AUTOUR DE MOI COMME UN AIR IMPALPABLE. JE L'AVALE ET LE SENS QUI BRÛLE MON POUMON. ET L'EMPLIT D'UN DÉSIR ÉTERNEL ET COUPABLE. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theo Foster
one of us
avatar

(FACE, ©) : dylan sprayberry, avatar par primbird.
(PSEUDO) : paperboy.
(MEETINGS) : 95
(AGE) : dix-neuf ans.

READ MY TEA LEAVES
(RPs) : 2/3 - aleksi, jimmy.
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: theo; let me hate you (hot)   Sam 3 Oct - 22:37

il te répond, il t'écoute, et tu te sens fiévreux, t'as chaud, t'es bouillant, ton sang est comme une lave d'un volcan qui s'écoule dans tes veines. t'as absolument envie de lui, là, maintenant et il n'y a aucun moyen d'y échapper, ce sera comme cela parce que tu le voulais, et parce qu'il le voulait aussi. t'as réclamé ses lèvres pour un baiser, un parmi tant d'autres, t'as besoin de sentir l'entièreté de sa présence contre toi. tu le sens s’immiscer en toi, tu espères qu'il ira lentement, tu es sensible, et la brutalité à ce niveau te terrifie. une légère douleur se propage en toi mais elle disparait vite, terrassée par un plaisir qui germe au niveau de ton bas-ventre. son bassin se mouve, ton postérieur l'accueille et tu sens ta virilité entretenue par la main d'aleksi. ta tête se tend légèrement en arrière et tu commences à gémir, si tes soupirs étaient silencieux, ils se font beaucoup plus forts. tu en hurlerais presque mais tu te contiens, tu succombes petit à petit. t'as cette vague de plaisir qui se propage en toi et échauffe ton corps, le brûle de désir.

« aaaah, aleksi... » tu susurres ces mots, tes yeux se ferment instinctivement, comblés par un plaisir, tu ne ressens que le toucher, que le contact de vos corps, que le frottement et le claquement de son aine contre ton intimité, sa virilité en toi. tu es obligé de te maintenir contre le mur, tu ne veux pas tomber, tu ne veux pas briser ce contact. t'essaies de résister mais cela te consume te plus en plus.tu murmures encore ce nom, tu serais prêt à le crier mais tu t'abstiens, et il continue ses mouvements plus effrénés. tu cherches de nouveau ses lèvres, tes lèvres ne peuvent plus s'en passer, elles devenaient devenues une drogue pour elle, addictive et brute. tu sens que tu ne tiendras plus longtemps, le plaisir et beaucoup trop fort. tes gémissements se font de plus en plus présent, ta respiration se saccade. tu pousses ponctuellement des couinements car il te fait énormément de bien. il sait comment s'y prendre et tu commences à succomber. tu sens que ça ne va plus tarder, sa main est de plus en plus pesante et forte, emprisonnant ta virilité dans sa poigne. tu perds totalement pied, raison, tu n'en as plus. le plaisir te submerge, envahissant tout membre de ton corps. tu n'en peux plus, et sans prévenir, tu cries légèrement, tu sens que tout s'évapore, que la jouissance est là, s'expulsant de ta virilité, tu trembles légèrement, t'es noyé dans un bonheur, coulé, mort, écroulé par celui-ci et c'est tellement bon, une sensation grisante envahit ton corps. t'en redemanderais.

_________________

Oh, what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Fawley
one of us
avatar

(FACE, ©) : dylan o'brien. (dark dreams.)
(PSEUDO) : firespin. aka the best attack of Pkm.
(MEETINGS) : 276
(AGE) : 25 ans.

READ MY TEA LEAVES
(RPs) :
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: theo; let me hate you (hot)   Dim 4 Oct - 16:24

I hate you, don't leave me. I feel like I can't breathe just hold me, don't touch me. I admit I'm in and out of my head. Don't listen to a single word I've said just hear me out before you run away.
let me hate you. ♡
Tu as la respiration saccadée, tes pommettes doivent sans doute être rougies par le plaisir, ton cœur battait à un rythme effréné. Avec un mouvement de hanche, tu le fais tien et cette sensation est grisante, elle te procure des frissons et rien que d’entendre ses soupirs, ton envie de lui s’enflamme de nouveau. Tu voulais les entendre encore et encore, tu ne t’en lasserais probablement jamais et rien que pour ce soin, tu accélères tes coups de reins. Tu concordes tes vas et viens au même rythme que tes mouvements de poignets et tu te mordilles la lèvre pour ne pas laisser tes gémissements sortir de ta bouche. Tu regrettes presque de ne pas pouvoir le voir. Tu as chaud, à l’intérieur de lui, tu as l’impression de perdre pied. Quelqu’un pourrait rentrer et vous surprendre mais tu t’en fiches, tu ne penses qu’à lui et cela te rend dingue. Ta main inoccupée se pose sur la hanche du jeune homme alors que tu mordilles sa nuque, sentant le plaisir grandir en toi. Une douce chaleur se repend et tu donnes un coup de rein sûrement un peu plus fort quand tu l’entends gémir. Cette façon de prononcer ton nom fait palpiter ton cœur qui bondit dans ta poitrine. Tu n’avais jamais autant aimé qu’on dise ton prénom de cette façon. Cela réveillait un feu incandescent dans ton bas ventre.

Tu alternes coups de bassins lents et rapides, tu ne veux pas que ça se termine trop vite et pourtant tu as envie de le voir se libérer, tu as envie de voir l’expression de son visage quand il sera arrivé au summum du plaisir. Tu sens que tu es proche, vos lèvres se joignent dans un baiser. Tu savoures la texture de ses lèvres avant de les délaisser pour reprendre ton souffle. Tes tremblements montrent que tu ne tiendras plus longtemps. Tout en lui te fait te sentir faible. Ses gémissements, sa chaleur brûlante. Tu es complètement détruit par cette vague de plaisir qui parcourt ton corps entier. Et quand il vient, tu sais que c’est la fin pour toi. Cette vision est à couper le souffle. Tu déposes tes lèvres sur son épaule et tu le mords quand l’orgasme te frappe de plein fouet. Tu restes quelques minutes sans bouger, les yeux fermés, essayant de reprendre ton souffle. Et quand tu les ré-ouvres, tu reviens à la réalité. Tu as couché avec celui qui te faisait vivre un enfer et le pire, c’était que tu avais aimé. Beaucoup trop aimé. Une fine couche de sueur perlait sur ton front. Puis tu t’éloignes de lui, te retires de sa chaleur presque à regret, la respiration encore irrégulière.  


Code:
#339999

_________________


△ SANS CESSE À MES CÔTÉS S'AGITE LE DÉMON, IL NAGE AUTOUR DE MOI COMME UN AIR IMPALPABLE. JE L'AVALE ET LE SENS QUI BRÛLE MON POUMON. ET L'EMPLIT D'UN DÉSIR ÉTERNEL ET COUPABLE. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theo Foster
one of us
avatar

(FACE, ©) : dylan sprayberry, avatar par primbird.
(PSEUDO) : paperboy.
(MEETINGS) : 95
(AGE) : dix-neuf ans.

READ MY TEA LEAVES
(RPs) : 2/3 - aleksi, jimmy.
(RELATIONSHIPS):

MessageSujet: Re: theo; let me hate you (hot)   Dim 4 Oct - 16:42

tu le sens venir aussi, tu le sens se vider en toi, toucher à un orgasme fatal qui t'avait envahi quelques secondes auparavant. tes yeux sont sombres, pendant quelques instants, tu restes paralysé, couché dans les cotons de la jouissance. tu apprécies, c'était tellement fort, tellement bon, tu aimerais recommencer, tu aimerais même le faire chaque jour si tu le pouvais et avec lui parce qu'il t'avait procuré tellement de plaisir. les yeux fermés, tu essaies de t'endormir, tu espérais t'évanouir, tu voulais quitter cette réalité qui paraissait trop dure à tes yeux. c'était horrible, toute cette pression qui chutait à vive allure et tout paraissait tellement froid. cette chaleur s'était évaporée, ne te laissant que quelques gouttes de sueur. tu ne bouges plus, tu as envie de pleurer, tu as mal, t'es terrifié, comment cela avait-il pu se produire ? tu ne comprenais rien.

tu ne le regardes pas, tu ne lui adresses même aucun regard. « j-j'dois y aller... » prononces-tu légèrement avec hésitation. tu t'enfuis, c'est le mieux à faire, c'est tout ce que tu pouvais faire par ailleurs. tu t'éloignes de lui, tu te contiens pour lui adresser un regard, tu ne fais même pas attention s'il peut te dire quelque chose pour te retenir, tu ne veux pas. tu avais couché avec celui que tu détestais et dont tu avais fantasmé secrètement durant des années. à toute allure sans même prendre le temps de faire les choses correctement, tu enfiles ton caleçon, tu remets ton short et ton tee-shirt, tu prends ton sac de sport et tu quittes les vestiaires, tu te changerais chez toi, tu serais seul et cela serait beaucoup mieux. la tête baissée, tu traces ton chemin jusqu'à la sortie de la salle de sport. tu avais ce sentiment de honte mêlée à un certain plaisir coupable, tu ne pouvais pas nier avoir aimé autant. tu étais en panique, tu espérais oublier mais comment l'oublier ? tu conduis ta petite voiture jusqu'à chez toi et tu ne tardes pas à enlever toutes les affaires et à filer sous la douche pour te nettoyer.

_________________

Oh, what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: theo; let me hate you (hot)   

Revenir en haut Aller en bas
 
theo; let me hate you (hot)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ME BEFORE YOU. :: writing history. :: GAME OVER-