AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'AVENTURE CONTINUE ICI ; http://mebeforeyou.forumactif.org/

Partagez | 
 

 ENNUI NOCTURNE (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ENNUI NOCTURNE (libre)   Dim 30 Aoû - 12:42

L'odeur des frites chaudes remplit tes poumons goudronnés le temps d'une inspiration. Assise sur une chaise haute, tu regardes fixement ta commande. Il est quelle heure là ? Minuit ? Une heure du mat' ? Tu n'en sais rien. Tu t'en fiches un peu. T'façon demain tu commences le travail en fin de matinée. Quoique... C'est bien Vendredi demain ? Tu hausses les épaules. Tu verras ça au réveil. Y'a rien qui presse. Alors tu restes là, dans ta bulle de malbouffe, au milieu du seul Mcdo de Whitby. Tu regardes ton Big Mac fumer et ta sauce ketchup faire un long tourbillon dans son pot. C'est intéressant. Sans faire attention aux autres, tu enlèves les oignons de ton hamburger. T'aimes pas ça, c'est pas bon. Furtivement, une mèche de cheveux vient t'attaquer en te chatouillant la joue. Elle est mesquine. Pour la peine, tu t'essuies les mains avant d'attacher tes cheveux en un chignon désordonné. Pensive, tu te dis que c'est une bonne punition. Puis tu te mets à manger quelques frites, par-ci par-là. Y'a vraiment rien à faire ce soir. Pas de fêtes, pas d’excursions. En plus, y'a presque plus de gasoil dans le van. Et t'as plus de sous depuis ta dernière séance de cinéma hier. C'est la dèche. Alors t'essayes de te concentrer sur quelque chose de moins déprimant. Comme la musique diffusée dans la pièce ou les bourdonnements des quelques personnes autour de toi.
C'est un soir à faire un feu de camp. Mais t'as pas de bois, donc pas de feu de camp. Tu soupires buvant une gorgée de coca. Tu détestes l'ennui et là, tu pourrais tuer pour un peu d'action. (à tel point que même un écureuil en détresse ferrait l'affaire.) Lentement, tu sorts ton vieux portable de la poche de ton jean. 0:48. Putain. C'est long.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ENNUI NOCTURNE (libre)   Dim 30 Aoû - 13:30

ennui nocturne
romey ∞ ellis
« Je préfère être honnête avec toi. T’es super sexy. Pourquoi est-ce qu’on n’irait pas faire un tour, toi et moi, on n’aura qu’à… discuter dans ta voiture, non ? » Il avait remarqué la superbe berline garée devant le pub. Elle était magnifique et devait valoir une fortune. Sans compter ce costume hors de prix que portait son interlocuteur. Cet homme, ce blond aux yeux verts, propre sur lui. Il avait l’air troublé, ses joues rougissaient, il était perdu. Il baissa les yeux vers son verre, alors qu’Ellis arborait son sourire le plus séducteur. Oh il le voulait, oui, et espérait aussi obtenir une gratitude matérielle avec ça. C’était gagné, parce que ce type ne résisterait pas, il était trop docile et ça se voyait. Le danseur se plaisait dans sa supériorité, et but une longue gorgée de son cocktail. Il reposa le verre sur le comptoir et se pencha vers sa proie. « Je… je ne sais pas si… » Ellis ricana et posa une main sur la cuisse du blond. Il allait craquer, bientôt, ce n’était qu’une question de seconde. Il regardait les lèvres de l’étudiant, il détailla son visage, se risqua à soutenir son regard. « Ok on y va, laisse moi payer ton verre. » « Quel gentleman. » répondit le danseur en souriant. Sa victime sortit son portefeuille, objet qui lui aussi devait valoir son pesant d’or. Il avait touché le gros lot, ce type allait le satisfaire, ne serait-ce que pour une nuit, et Ellis était persuadé qu’il ne repartirait pas les mains vides. Le blond avait sortit un billet le posa sur le comptoir. Ils y arrivaient, ils allaient sortir d’ici et tout irait comme prévu. Enfin, c’est ce qui aurait du se produire. « Chad ? » Une rousse arriva à leur hauteur, perchée sur ses talons hauts et dévisagea les deux hommes. Ellis recula légèrement et arqua un sourcil dédaigneux en observant l’intruse. Elle ne se concentrait que sur l’autre. « Je t’ai cherché partout. Tu aurais pu me dire que tu sortais… » Le danseur ouvrit la bouche, un sourire amusé aux lèvres alors que l’homme se mettait à bégayer. Prit la main dans le sac. Pour couper court à cette situation embarrassante, le brun se leva de son tabouret et ajusta les pans de sa veste. « Je vais vous laisser. » dit-il simplement, et il adressa un clin d’œil taquin à ce qui aurait pu être sa plus belle réussite. « Merci pour le verre. » Et il quitta le bar sans se retourner. Salope. Elle avait tout gâché.

Minuit passé, et cette soirée s’était si bien annoncée. Elle était foutue maintenant. Ellis ne pouvait s’empêcher de marmonner des injures envers la rouquine, celle qui avec ses grands airs, avait réussit à faire fuir une opportunité en or. Il devait essuyer un échec cuisant. Bon sang, il détestait les femmes… Surtout celles-ci. Grandes gueules, prétentieuses et incapables de rester en retrait. Si la pauvre savait que son petit ami avait des tendances homosexuelles, elle deviendrait folle. Il aurait dû pousser le vice et mettre toute cette situation à son avantage. Briser un couple… c’était jouissif. Mais pour une fois, il avait été raisonnable. Les mains dans les poches de sa veste, il marchait le long de la rue en silence, dans l’idée de rentrer chez lui bien qu’il n’avait pas encore le cœur à se glisser sous les draps et attendre le lendemain matin. Sur sa lancée, il s’arrêta devant un fast-food. Pourquoi pas, il sentait son estomac gronder, autant y remédier. Il poussa la porte d’entrée et se dirigea vers le comptoir pour passer commande. Non sans dire qu’à cette heure-ci, ça ne grouillait pas de monde. Ils devaient être une dizaine tout au plus, et certains ne se gênaient pour parler fort, beaucoup trop fort. Ellis observa les personnes présentes, puis prit le plateau que l’employée lui tendit avant d’aller s’asseoir. Allez savoir pourquoi, il s’installa à côté de cette fille, une parfaite inconnue qui semblait aussi désespérée que lui sur l’avancement de sa soirée. Le danseur l’observa sans gêne, et baissa les yeux vers sa nourriture. Il se permit un autre geste, carrément culotté. Il prit les oignons qu’elle avait laissés de côté et les engouffra dans sa bouche. Lorsque leurs regards se croisèrent, il dit simplement. « J’aime pas le gâchis. » Il prit une gorgée de son soda, comme si de rien n’était. Prétentieux.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ENNUI NOCTURNE (libre)   Dim 30 Aoû - 14:17

Un deux trois, je m'en vais au bois. Quatre cinq six, cueillir des cerises. Sept huit neuf dans mon panier neuf. Dix onze douze elles seront toutes rouges. La comptine te trotte dans la tête sans que tu en saches vraiment la raison. Une réminiscence de ton enfance ? De l'école ? Peut-être. Pourtant, une chose te gêne vraiment avec cette chanson pour enfant. C'est quoi la suite ? Il s'passe quoi après ? La personne mange ses cerises rouges ? Elle se fait bouffer par le grand méchant loup avant ? Ou alors son panier était troué et du coup elle doit toutes les ramasser ? Tu ne sais pas. La suite n'existe pas. Et c'est beaucoup trop frustrant à ton goût. Pourquoi les gens font ce genre de choses ? C'est cruel. Tu fermes lentement les yeux tout en mâchant une frite au ketchup. Au bout de quelques secondes, tu sens une présence à tes côtés (comme un fantôme en plus consistant), tes yeux s'ouvrent alors pour se poser sur un homme fraichement arrivé. Son hamburger fume encore. Tu le regardes fixement tout en te disant qu'il a l'air plus vieux que toi. Tu vois sa main s'emparer furtivement de tes oignons. « J’aime pas le gâchis. » Tu hausses les épaules avant de répliquer : "Pas de soucis l'aspirateur." Tu le regardes directement dans les yeux. "Tant que tu piques que les trucs dégueulasses." Puis tu prends une bouchée de ton Big Mac, l’œil pensif. Les secondes défilent tandis que tu remplis ton estomac de pain saucé et de viande reconstituée. En gigotant, tu sens la forme du briquet présent dans ta poche te rentrer dans la fesse gauche. Ça te rappelle un truc.  "Dis-moi, t'aurais pas du bois ? J'aimerais en avoir pour ce soir." Il a une barbe de pirate. P't-être qu'il en a du bois lui, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ENNUI NOCTURNE (libre)   Lun 31 Aoû - 16:20

ennui nocturne
romey ∞ ellis
C’était quand même sacrément déprimant de passer à un programme excitant à quelque chose d’aussi mou et ennuyant à mourir. Sans compter qu’Ellis se voyait mal rentrer chez lui tout de suite, il aurait sûrement l’opportunité de trouver une autre tête d’imbécile à arnaquer, il ne voulait pas baisser les bras, ça ne lui ressemblait. Cette nana l’avait extrêmement déçu, parce que la proie que le danseur s’était choisit avait l’air de ne manquer de rien financièrement parlant. Il aurait aimé lui soustraire quelques billets, ou un petit cadeau, rien de bien méchant. Mais non, il avait fallu que tout soit gâché par cette garce rousse en talons aiguilles. Et voilà qu’en compensation, il se retrouvait dans un fast-food à s’enfiler un hamburger à presque une heure du matin. Il avait prit soin de se réserver une glace pour le dessert, s’il n’avait pas sa dose de sucre, rien ne pourrait aller correctement. Comme un rituel. Il y avait de la place dans la salle, suffisamment pour s’éloigner ne pas se faire emmerder par les autres clients, mais il avait fallut que le danseur choisisse spécifiquement cette place, à côté d’une parfaite inconnue. Sans compter que son culot légendaire lui fit piocher les oignons qu’elle avait laissés de côté. A croire que tout était permit. « Pas de souci l’aspirateur. » S’il avait été d’humeur à rire, il se serait probablement étouffé avec son soda, mais ce n’était pas le cas. Il était blasé, vexé et se sentait carrément humilié. Il aurait dû pousser le vice tout à l’heure, peut-être se montrer physiquement entreprenant avec ce type pour lui coller la honte de sa vie devant sa copine. Oh oui, ça aurait pu être tordant… « Tant que tu piques que les trucs dégueulasses. » Il haussa brièvement les épaules en réponse, et prit quelques frites en regardant par la baie vitrée juste devant eux. Les passants étaient rares, quasiment inexistants. Seulement des personnes qui allaient ou rentraient de soirées… S’il avait su, il aurait appelé quelques amis pour faire la fête et ne se serait pas contenté d’aller chasser. Connasse de rousse.

« Dis-moi, t’aurais pas du bois ? J’aimerais en avoir pour ce soir. » Il n’eut aucune réaction, comme si la question posée était tout à fait banale. Super, en plus il s’était assit à côté d’une gonzesse siphonnée… Il posa son gobelet sur la table et fronça les sourcils en regardant la brune. Il fourra les mains dans les poches de sa veste avec une moue de réflexion. « Voyons voir… ah non, désolé, j’ai dû laisser ma stère à la maison. » Il leva les yeux au ciel d’un air dédaigneux et se remit à manger en silence. Elle a définitivement un problème, peut-être une junkie, ou une alcoolique. Non, c’était juste une femme, l’excuse était suffisante. Le misogyne qu’il était ne ferait aucune remarque à ce sujet, parce qu’il estimait que la gente féminine avait des sujets de discussion stupides, qu’elles étaient prétentieuses au possible et parfois excessives dans leur façon de penser. Carrément buté dans son idée, il refusait de croire qu’elles avaient le moindre intérêt, sauf sa meilleure amie, la seule qui en valait la peine.

Le silence dura encore quelques secondes, mais cette question revenait à l’esprit d’Ellis. Il était curieux dans le fond, et vu que ses nerfs étaient particulièrement à vifs, il n’avait pas envie de rester comme ça, sur une conversation qui n’avait aucun sens. Il se tourna vers l’inconnue en fronçant les sourcils et en haussant les épaules. « Et puis c’est quoi cette question ? Depuis quand tu croises des gens qui ont du bois sur eux ? Ou alors, rassure-moi, c’était de l’humour. Mais genre, de l’humour de merde. » Il haussa les sourcils en attendant une réponse, mais son sourire prétentieux revint à la charge. Il ricana, et reprit son gobelet, pinça la paille entre ses dents. « Ouais, ça doit être ça. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ENNUI NOCTURNE (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
ENNUI NOCTURNE (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ME BEFORE YOU. :: the fun time. :: BACK TO THE PAST :: MEMORIES-